Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Affaire Nahel : Le policier accusé de mensonge

Publié par Alicia Trotin le 28 Juil 2023 à 13:16
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’affaire Nahel continue à faire parler d’elle malgré les semaines qui défilent. En effet, le policier, dont la parole a plusieurs fois été remise en question, est une nouvelle fois accusé d’avoir menti. C’est la nouvelle qu’annonce Le Parisien, l’avocat de la famille du jeune homme évoque la possibilité que le policier et son équipe aient maquillé les faits.

À lire aussi : Affaire Nahel : révélation choc sur le policier incarcéré

La suite après cette publicité

Affaire Nahel : ces conditions d’interventions suspectes

Depuis le début, la parole du policier est mise en doute. S’il affirme qu’il a agi pour se défendre, les conditions de l’interpellation restent incertaines. Me Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille de Nahel s’est donc adressé au juge d’instruction.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Il lui a demandé d’enquêter sur les actions de l’agent de police au motif de « faux en écriture publique par personne dépositaire de l’autorité publique » . D’après la défense de la famille, il y a forcément un mensonge du côté de la police dans cette histoire.

« Les policiers ont livré une version initiale consistant à justifier le tir mortel par une attitude dangereuse de Nahel afin de tromper l’autorité judiciaire et se retrancher derrière la légitime défense« 

La suite après cette publicité

Une vidéo prise par un témoin puis publiée sur les réseaux permet notamment d’appuyer cette hypothèse.

À lire aussi : Affaires Nahel : Un émeutier raconte les violences de l’intérieur

Les cagnottes polémiques

La suite après cette publicité

Depuis l’homicide, des émeutes ont retourné le pays et des cagnottes ont été créées. Si celle pour soutenir la famille de Nahel est apparue comme étant légitime, celle en soutien au policier en revanche est fortement remise en question.

C’est le polémiste d’extrême droite Jean Messiha qui a eu cette idée. Avec cette décision, il s’est attiré les foudres de la famille. Cette dernière n’a pas hésité à porter plainte contre lui pour plusieurs motifs : « escroquerie en bande organisée, détournement du traitement des données à caractère personnel et recel de ces délits » .

Il a récemment répondu à cela par une plainte déposée ce 26 juillet auprès du Parquet de Paris contre la mise en ligne de la cagnotte à l’égard de Nahel.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Mort de Nahel : Les policiers auraient-ils menti ? Ce document qui sème le doute