Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Mort de Nahel : Les policiers auraient-ils menti ? Ce document qui sème le doute

Publié par Fanny Jacob le 06 Juil 2023 à 20:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plus d’une semaine, la France est ravagée par la colère. Des violences éclatent un peu partout sur le territoire après la mort de Nahel, tué par un policier.

La suite après cette publicité

Mais, voilà qu’un nouvel élément de l’enquête va peut-être mettre le feu aux poudres : Nahel a-t-il vraiment foncé sur le policier qui a tiré ? Un document semble dire le contraire.

A lire aussi : Les derniers mots de Nahel dévoilés par un des passagers

Retour sur la version des policiers dans l’affaire Nahel

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Le 27 juin dernier à Nanterre, un jeune homme de 17 ans prénommé Nahel s’est fait tirer dessus par un policier.

L’adolescent conduisait une voiture sans avoir le permis. Il aurait commis plusieurs infractions au volant. La police a tenté de le contrôler, mais Nahel aurait refusé d’obtempérer.

Il aurait ensuite foncé sur le policier avec la voiture. Ce dernier lui a donc tiré dessus. Nahel est mort peu après les faits.

La suite après cette publicité

Du moins, c’est la version racontée par tous les policiers présents lors du drame. Et si c’était finalement faux ? Nahel a-t-il vraiment voulu renverser le policier ?

Nous avons tous en tête la vidéo de témoin qui circule actuellement sur la toile. Dans cette vidéo, nous voyons le policier pointer son arme sur le jeune homme. Celui-ci est alors au volant de la voiture de location.

Le policier semble alors dire à l’adolescent d’ouvrir sa portière en le menaçant. On dirait qu’il dit « ouvre ou je te mets une balle dans la tête ».

La suite après cette publicité

Des propos polémiques, mais qui ne sont pas certains. Il est vrai que nous entendons mal ses mots dans l’enregistrement.

De son côté, le policier nie avoir tenu un tel discours. Il a assuré qu’il lui disait de mettre les mains sur la tête.

Et c’est après cela que Nahel aurait appuyé sur l’accélérateur. Mais, effectivement, dans cette vidéo, le jeune homme semble surtout vouloir s’enfuir et non renverser le policier.

La suite après cette publicité
affaire nahel (1)

A lire aussi : Mort de Nahel : Sa famille porte plainte après la création d’une cagnotte de soutien au policier

La fiche d’intervention des agents maintenant dévoilée

La suite après cette publicité

Sauf que dans un document qui vient juste d’être rendu public, tous les policiers sur place ont assuré que Nahel avait bien voulu percuter l’agent. Ce document, c’est la fiche d’intervention des policiers.

Elle a été rendue publique ce 5 juillet auprès du Parisien et de RTL. Cette fiche est ce que l’on appelle une fiche « Pégase ». Elle est rédigée par un opérateur du centre de commandement. Celle-ci retrace la chronologie des événements.

« Individu blessé par balle à la poitrine gauche. Le fonctionnaire de police s’est mis à l’avant pour le stopper. Le conducteur a essayé de repartir en fonçant sur le fonctionnaire », a écrit l’opérateur 8 h 22 et 45 secondes.

La suite après cette publicité

Ainsi, selon cette fiche d’intervention, le policier se serait mis lui-même devant la voiture. L’IGPN essaie maintenant de déterminer si c’est le cas ou s’il y a eu une erreur de transcription.

Les policiers ont-ils menti ? L’IGPN enquête sur le sujet

Ce nouveau document apparaît donc comme un élément clé dans cette affaire. Pour cause, cela pourrait injustifier l’usage de l’arme.

La suite après cette publicité

Pour la famille de Nahel, et notamment son père qui s’est porté partie civile, ce pourrait être une grande avancée.

Notamment parce que l’adolescent était visé par une enquête pour homicide volontaire de policier, parce qu’il était soupçonné de lui avoir foncé dessus.

Si l’IGPN prouve que les policiers ont donné une première version mensongère, les conséquences pourraient être lourdes pour l’agent prénommé Florian M.

La suite après cette publicité

L’avocat de la famille a d’ailleurs déposé plainte contre X pour « faux en écriture publique », suite à ces révélations.

De son côté, l’avocat de Florian M. a assuré que son client n’avait rédigé aucun rapport ni jamais évoqué l’attitude de Nahel en auditions.

Qui dit la vérité et qui ment ? L’enquête est toujours en cours et devrait bientôt arriver à son dénouement.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Mort de Nahel : le policier qui a tiré sort du silence

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.