Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Élisabeth Borne : Le 49.3 n’est plus qu’une question de temps

Publié par Victor Adan Vergara le 17 Oct 2022 à 11:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dimanche 16 octobre, la Première ministre, Élisabeth Borne, était l’invitée du 20h de TF1. L’occasion pour elle de revenir sur de nombreux sujets brûlants, dont le 49.3. Un recours qui sera sans doute utilisé dans les prochains jours par le gouvernement.

À lire aussi : « Nous sommes sauvés » : Elisabeth Borne s’affiche en doudoune pour appeler à la sobriété énergétique, elle est vivement critiquée

Le gouvernement face à une forte opposition

La rentrée est compliquée pour le gouvernement Macron. Le président l’a bien compris, il faut parler aux Français. C’est ce qu’il a fait mercredi dernier sur France 2, lors de l’émission L’événement. Le chef d’État a traité principalement de sujets internationaux. Les sujets nationaux, c’est Élisabeth Borne qui s’en est chargé ce dimanche sur TF1 face à Anne-Claire Coudray.

La Première ministre a notamment pu revenir sur la pénurie de carburant, la ristourne en station-service, etc. Elle a aussi pu parler du fameux 49.3. En effet, à l’Assemblée, la majorité est confrontée à une très forte opposition. Cette opposition concerne le projet de finances 2023. Une opposition telle, que le 49.3 devrait être dégainé dans les prochains jours.

La cheffe du gouvernement souligne qu’elle souhaite qu’un « débat ait lieu » . Elle met en avant que ce débat est « important » , qu’il y a « des échanges de qualité » et des « propositions intéressantes » . Cependant, les groupes de l’opposition « m’ont à peu près tous confirmé qu’ils ne voteraient pas le budget et qu’ils voteraient même contre » , affirme Élisabeth Borne.

À lire aussi : Elisabeth Borne : cette annonce qui ne va pas plaire aux Français

Le 49.3 utilisé dans les prochains jours

La Première ministre reconnait donc que le gouvernement n’aurait pas de majorité. Elle serait donc amenée à avoir recours à l’article 49.3 de la Constitution. Jean-Luc Mélenchon a assuré ce dimanche lors de la manifestation « contre la vie chère et l’inaction climatique » à Paris qu’Élisabeth Borne allait « annoncer que le 49.3 sera appliqué lundi ou peut-être mardi » . À cela, la cheffe du gouvernement a répondu : « Il n’y aura pas de 49.3 demain«  .

En effet, dans un tel contexte politique pour le gouvernement, le recours au 49.3 semble compliqué à brandir. Cet outil constitutionnel permettant de voter le texte sans débat à l’Assemblée Nationale devrait pourtant être utilisé très prochainement. L’autorisation de recourir au 49.3 a été accordée mercredi dernier lors du conseil des ministres. Il n’est valable que sept jours ! Le dernier moment pour l’utiliser serait alors mercredi de cette semaine. Juste après la journée de grève interprofessionnelle des syndicats du 18 octobre.

Certaines personnalités politiques n’ont pas hésité à réagir. Interrogé sur France 3, l’ancien président de la République, François Hollande, a jugé légitime le 49.3 « lorsque le débat a lieu » . Cependant, dans ce cas, « il peut paraitre suffisant » . Soulignons, que son gouvernement a utilisé ce même 49.3 pour la Loi Travail en 2016. Marine Le Pen a aussi dénoncé un recours au 49.3 trop tardif. Elle fustige « un déni de la volonté populaire » exprimé par l’Assemblée Nationale.

À lire aussi : Elisabeth Borne : cette photo avec son conjoint qui fait jaser…

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0