Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Le Coronavirus bientôt derrière nous ? Ce n’est pas impossible !

Publié par Justine le 19 Fév 2021 à 15:53

L’épidémiologiste Martin Blachier se veut très rassurant sur la situation sanitaire. Selon lui, le Coronavirus sera de l’histoire ancienne dès cet été ! Découvrez ses explications dans la suite de l’article.

Coronavirus, fin de l'épidémie cet été

>>> À lire aussi : Olivier Véran annonce l’allongement de la durée d’isolement pour les personnes positives à la Covid-19

Le Coronavirus ne sera plus un problème dès cet été

Lors d’un entretien pour La Dépêche, l’épidémiologiste et médecin en santé publique, Martin Blachier dévoile l’ensemble de ses conclusions à propos de l’épidémie de Coronavirus. Et ces prédictions sont positives ! Selon lui, l’épidémie sera terminée dès cet été, contrairement à ce qu’indique l’épidémiologiste Didier Pittet, qui songe à une sortie de crise en 2022 seulement.

Le vaccin en est pour beaucoup, puisqu’une fois 80 % de la population vaccinée, le virus « ne sera plus un problème ». Même si le virus sera toujours là et reviendra chaque année comme la grippe, c’est une excellente nouvelle qui signifie le retour d’une vie normale. En attendant l’été 2021, les mois à venir restent particulièrement difficiles.

>>> À lire aussi : Covid-19 : pas de retour à la normale avant l’été 2022 ? Les prévisions déprimantes cet épidémiologiste (Vidéo)

Vivre avec le Coronavirus

Selon l’épidémiologiste, malgré les contaminations et hospitalisations stables, « il faut se méfier ». En effet, nous sommes sur un plateau et non pas dans une baisse, cela signifie qu’il faut toujours rester sur ses gardes. Toutefois, malgré la présence de plus en plus forte des variants du Coronavirus, les mois à venir seront à traverser avec précaution.

Pour ce faire, Martin Blachier recommande la fermeture des bars, restaurants et lieux culturels jusqu’à la mise en place d’une stratégie de réouverture choisie par le gouvernement. L’objectif est de ne pas prendre de risque et garder la situation stable. Toutefois, les écoles doivent impérativement rester ouvertes. Selon lui, « le coût de la fermeture des écoles sur les enfants ne pourra être justifié par un quelconque impact politique » puisque les enfants ne sont pas à risque. Une situation sanitaire lourde à vivre, mais qui semble être sur sa fin.

>>> À lire aussi : Le vaccin AstraZeneca sous haute surveillante après la déclaration d’effets secondaires

Source : La Dépêche

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.