Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Le vaccin AstraZeneca sous haute surveillante après la déclaration d’effets secondaires

Publié par Manon CAPELLE le 13 Fév 2021 à 11:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a dénoncé les effets secondaires du vaccin AstraZeneca. Près de 150 soignants ont reçu une dose de ce vaccin et ont développé des fièvres, des courbatures et des maux de tête. 

vaccin AstraZeneca effets secondaires

>>> À lire aussi : Fièvre, tension : Ces symptômes inquiétants après la vaccination à surveiller de près !

Après avoir reçu le vaccin AstraZeneca, des soignants ont développé des effets secondaires

Dans l’hôpital de Saint-Lô, une dizaine de soignants ont montré des effets secondaires suite à leur vaccination avec le vaccin développait par le laboratoire AstraZeneca. L’établissement de santé a suspendu la vaccination de ses soignants le jeudi, avant de la reprendre le jour suivant.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’hôpital admet son manque d’anticipation. Après avoir programmé la vaccination d’une cinquantaine de soignants, la direction n’avait pas prévu le risque des effets secondaires ainsi que les conséquences sur la disponibilité des équipes. Le chargé de communiqué de l’hôpital a déclaré : « Cela nous met en difficulté quand on a des équipes entières qui sont vaccinés le jour même et qu’on a 15% de l’équipe qui a des symptômes post-vaccin ». De son côté, le laboratoire AstraZeneca prévoyait « 12 à 15% d’effets secondaires ».

>>> À lire aussi : Scandale : Des millions de doses de vaccin Pfizer jetées !

Près de 150 signalements en France

Cet hôpital n’est pas un cas isolé. D’autres établissements ont subi les mêmes conséquences. Les centres hospitaliers de Morlaix et de Brest ont interrompu leur campagne de vaccination pour les mêmes raisons.

Au total, l’Agence nationale de sécurité du médicament a enregistré 149 déclarations de symptômes grippaux. Ces syndromes sont de fortes intensités, mais restent passagers après l’injection du vaccin AstraZeneca.

Des effets secondaires ont été recensés aux quatre coins du pays. « Le même lot de vaccin a été utilisé partout en France ». Ce lot a fait l’objet d’un « contrôle strict » avant sa commercialisation. Alors, il a « été utilisé dans 21 autres pays européens, qui à ce jour n’ont pas fait de déclarations équivalentes ».

L’ANSM souligne que « ces effets indésirables sont connus et décrits avec les vaccins ». Elle met en évidence que les cas signalés d’effets indésirables touchent les soignants âgés en moyenne de 34 ans. Ainsi, l’hypothèse que la population plus jeune réagirait plus rapidement aux effets du vaccin reste possible.

>>> À lire aussi : Covid-19 : des vaccinations VIP ont eu lieu dans un hôpital de Paris !

Source : Le Figaro