Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Éric Zemmour ne veut pas accueillir les réfugiés ukrainiens dans une France « déjà submergée par l’immigration » (vidéo)

Publié par Justine le 28 Fév 2022 à 11:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Invité sur RTL, Éric Zemmour s’est exprimé sur la guerre en Ukraine et plus particulièrement sur la question des réfugiés. Le candidat à la présidentielle ne souhaite pas que la France accueille les réfugiés ukrainiens. Découvrez sa solution dans la vidéo ci-dessous :

>>> À lire aussi : « 20 milliards d’économie » : Éric Zemmour est formel, il retirera les prestations sociales aux étrangers s’il est élu

Éric Zemmour refuse l’arrivée des réfugiés ukrainiens en France

Éric Zemmour reste fidèle à son projet d’ « immigration zéro » en France. Cette fois, il refuse que les réfugiés ukrainiens arrivent en hexagone. Selon lui, il ne serait « pas bon de déstabiliser davantage la France qui est déjà submergée par l’immigration, même si ce n’est pas le plus souvent une immigration européenne ». Ses propos vont à l’encontre de la volonté de 79 % des Français, indique un sondage Harris Interactive pour RTL.

Le candidat à la présidentielle justifie ses propos : « Je ne me fie pas aux sondages. Je comprends les Français. Ils sont sincèrement émus et je le suis avec eux de voir ce peuple résister vaillamment sous les bombes. Mais vous savez, il y a le cœur et il y a la tête. Il y a l’émotion de l’homme face à ce malheur ukrainien et il y a après la tête. L’homme d’État est celui qui voit le plus loin après l’émotion ».

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : les hommes âgés entre 18 et 60 ans ne peuvent pas quitter le pays !

La solution d’Éric Zemmour

De fait, il préconise d’envoyer les réfugiés de guerre en Pologne : « Je préfère qu’ils soient en Pologne, car le pays les accueille, que ce sont leurs voisins, et qu’ils pourront ainsi plus facilement rentrer chez eux lorsque la guerre sera finie ». Ainsi, il souhaite aider le pays voisin et demande que la « Commission européenne lève les sanctions financières contre ce pays ». En effet, le pays fait l’objet de sanctions en raison du manque d’indépendance de son système judiciaire.

Actuellement, 300 000 Ukrainiens sont arrivés dans l’Union Européenne, dont une grande partie en Pologne, indique la Commission européenne. En partageant ces propos, Éric Zemmour se différencie de Marine Le Pen qui incite au respect de la Convention de Genève en accueillant les réfugiés « sous l’égide du Haut-commissariat aux réfugiés ».

>>> À lire aussi : Jean-Jacques Goldman mêlé à la guerre en Ukraine : ce que l’on sait

0