Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Il faudra travailler dans cette ville pour trouver le salaire minimum le plus élevé du monde !

Publié par Lucie le 29 Sep 2020 à 12:00

Dimanche 27 septembre, les habitants de Genève ont voté en faveur d’un salaire minimum de 23 francs suisses de l’heure (21 euros).

Un salaire minimum de 23 francs suisses de l’heure

Les habitants de la commune suisse de Genève ont voté pour faire de leur ville un lieu encore plus attractif. En effet, la ville est déjà réputée pour ses salaires généralement avantageux. Dimanche dernier, ils ont voté à une large majorité (58%) en faveur de l‘instauration d’un salaire minimum de 23 francs suisses de l’heure, soit 21 euros, pour tous ceux qui travaillent à Genève. Le salaire minimum garanti sera par conséquent de 4 086 francs suisses par mois pour 41 heures de travail hebdomadaire, soit environ 3 780 euros. En France, le salaire minimum est de 10,15 euros et à 1 539,42 euros mensuels. A Genève, il s’agit alors du SMIC le plus généreux de la planète. Néanmoins, ce salaire n’est pas instauré dans tous les cantons de Suisse. En effet, après le Jura et Neuchâtel, Genève n’est que le troisième canton sur 26 à l’avoir instauré.

Le résultat de dimanche a été une véritable surprise après deux refus populaires en 2011 et 2014. Effectivement, en 2014, les électeurs s’étaient prononcés contre l’instauration d’un salaire minimum pour l’ensemble de la confédération. Finalement, il aura fallu trois reprises pour que les partisans de cette mesure sociale arrivent à convaincre 58% de l’électorat.

À lire aussi : Attention, ces départements ne versent plus le RSA à certains citoyens !

Lutter contre la pauvreté

Cette mesure avait été présentée par les partis de gauche et les syndicats comme un moyen de lutter contre la pauvreté et la précarité. Depuis la pandémie de la Covid-19, la ville connaît une importante baisse du tourisme mais également des voyages d’affaires et des va-et-vient de milliers de diplomates, experts et autres hauts fonctionnaires.

Par conséquent, la pauvreté est de plus en plus visible. À Genève, l’une des villes les plus riches du monde, de nombreux travailleurs pauvres n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins dans cette ville particulièrement chère. Cette mesure pourrait entrer en vigueur à partir du 17 octobre.

Source : Le Dauphiné Libéré

À lire aussi : Cette très mauvaise surprise qui vous attend sur votre prochaine fiche de paie…