Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

La France pourrait expulser « tout étranger » ayant « commis des actes graves »… Gérald Darmanin veut serrer la vis !

Publié par Sacha JOUANNE le 10 Juil 2022 à 11:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dans un entretien accordé au journal Le Monde ce samedi, Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement souhaite que « tout étranger » qui a « commis des actes graves » soit expulsé de l’Hexagone. Avec cette proposition de loi, le ministre de l’Intérieur fait notamment un appel du pied aux Républicains.

gerald-darmanin-future-loi-immigration-expulsion-eranger-commis-actes-graves

Gérald Darmanin veut renforcer la politique du gouvernement sur l’immigration

C’est une véritable bombe lâchée par le ministre de l’Intérieur dans les colonnes du Monde. Gérald Darmanin a annoncé que le gouvernement souhaite avoir la possibilité d’expulser « tout étranger«  ayant « commis des actes graves«  sur le territoire français. Des propos sur l’immigration qui risque de faire parler. « Aujourd’hui, un étranger qui a commis des actes graves n’est pas expulsable dès lors qu’il remplit certaines conditions, comme une arrivée sur le territoire national avant l’âge de 13 ans. » a expliqué l’homme politique, avant d’ajouter. « Nous voulons permettre l’expulsion de tout étranger reconnu coupable d’un acte grave par la justice, quelle que soit sa condition de présence sur le territoire national. »

À la rentrée prochaine, la future loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi) sera présentée. L’homme qui s’est récemment fait recadrer violemment par Emmanuel Macron veut que ce nouveau dispositif sur l’immigration soit intégré.

Un appel du pied aux Républicains

Cette sortie médiatique peut se traduire comme une certaine main tendue aux politiques de droite et plus particulièrement aux Républicains. Dans son entretien accordé au Monde, Gérald Darmanin a notamment indiqué être prêt à reprendre dans la Lopmi, « un certain nombre de propositions comme la loi anticasseurs de Bruno Retailleau (LR) » .

Comme le rapporte RMC, le sénateur LR ne semble pas refuser cette politique de la main tendue faite par le Ministre qui a récemment dû faire face aux moqueries des internautes. « Sur le principe je ne suis pas hostile au fait qu’il fasse des propositions et que l’on puisse trouver des compromis. S’il y a une possibilité d’aboutir, il ne faut pas fermer la porte » a confié Bruno Retailleau.

0