Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Poutine bientôt assassiné ? Un sénateur lance un appel pour trouver « un Brutus en Russie »

Publié par Camille Lepeintre le 04 Mar 2022 à 12:55
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Si de nombreux politiciens privilégient la diplomatie depuis le début du conflit entre la Russie et l’Ukraine, d’autres ne sont pas de même avis et ne retiennent pas leurs mots sur les réseaux sociaux. C’est le cas de ce sénateur américain qui appelle les Russes à assassiner leur président.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : les Russes ont frappé la plus grande centrale nucléaire d’Europe

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Ce sénateur américain appelle à l’assassinat de Poutine !

Lindsey Graham, sénateur républicain pour la Caroline du Sud depuis 2003, est également un pro-Trump et un ancien allié de l’ancien président des États-Unis. Il est d’ailleurs réputé pour ses déclarations chocs et ce n’est pas cette dernière qui nous prouvera le contraire. Si nous sommes actuellement au dixième jour de l’invasion des Russes sur le sol ukrainien, le sénateur a fait connaitre à ses internautes sur son compte Twitter la manière dont il fallait réagir face à la menace.

Il a appelé ce jeudi les Russes à mettre un terme à ce conflit via l’assassinat du président Vladimir Poutine. Pour lui, ça sera « un grand service » , rendu à la Russie. « Quelqu’un en Russie doit mettre les pieds dans le plat (…) et se débarrasser de ce type » , a-t-il d’abord affirmé lors d’une émission télévisée. Il a ensuite poursuivi sur son compte Twitter en insistant sur le fait que « les seuls qui peuvent arranger ça, ce sont les Russes » .

le-senateur-republicain-lindsey-graham

« Y a-t-il un Brutus en Russie ? »

Lindsey Graham n’a pas hésité à allier des références historiques à ces propos : « Y a-t-il un Brutus en Russie ? » , s’est-il exprimé en faisant allusion au fils de la maîtresse de l’empereur romain Jules César qui l’a trahit en l’assassinant d’un coup de poignard.

Brutus ou encore le colonel Stauffenberg, le sénateur se questionne sur l’existence d‘un soldat de l’armée russe qui pourrait être un équivalent de cet officier allemand qui a manqué un attentat à la bombe contre Adolf Hitler en 1944 : « un colonel Stauffenberg, mais en plus efficace » . Ses derniers mots sont à l’intention du peuple russe : « Vous rendriez un grand service à votre pays et au reste du monde » . Pour ce sénateur, la diplomatie n’est clairement pas de mise.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Le « Fantôme de Kiev », mythe ou réalité ? 

0