Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Ukraine : Vladimir Poutine prêt à passer à la vitesse supérieure ? Ses propos très inquiétants à Emmanuel Macron

Publié par Camille Lepeintre le 03 Mar 2022 à 15:35
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Selon les toutes dernières informations, le président de la Russie aurait fait savoir à Emmanuel Macron, lors d’un appel téléphonique, qu’il ne lâcherait rien et qu’il continuerait sa lutte contre les nationalistes en Ukraine.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Je crains que le pire ne soit devant nous ! » : déclaration inquiétante de Jean-Yves Le Drian sur la guerre en Ukraine

Vladimir Poutine, ne veut rien entendre !

Selon le Kremlin, le président russe, Vladimir Poutine aurait appelé le chef de l’État français pour la troisième fois. Il lui aurait fait comprendre qu’il ne lâcherait rien et que la lutte contre les nationalistes ukrainiens ne s’arrêterait pas de sitôt. Une lutte « sans compromis » , a-t-il indiqué. Pas de compromis, donc pas de négociations. Poutine semble vouloir aller au bout de ses objectifs !

La suite après cette publicité

Il a également exprimé son  « désaccord » suite au discours d’Emmanuel Macron hier soir. Si ce dernier affirmait que la France n’était pas un pays en guerre avec la Russie, il a accusé le géant de l’Est « d’agresseur » dans ce conflit. En apportant de nouveau son soutien à l’Ukraine, Vladimir Poutine l’aurait menacé d’ajouter des « exigences supplémentaires » envers Kiev en vue des pourparlers qui débutent depuis peu. L’ancien président Nicolas Sarkozy l’avait annoncé, cette guerre en Europe se joue actuellement sur la diplomatie.

Poutine ne lâchera rien

La Russie prépare un nouveau siège en Ukraine

La côte à l’est de la Crimée, le port de Marioupol, a tenu jusque-là. Selon les autorités locales, ce dernier bastion des Ukrainiens pourrait bientôt se voir assiéger par les soldats russes. Le maire de la ville, Vadym Boïtchenko, accuse les forces russes de vouloir isoler la petite ville portuaire afin d’empêcher les évacuations des civils et les ravitaillements venus des pays étrangers. Ils seraient donc coupés de tout, sans possibilités de fuir.

La suite après cette publicité

Vadym Boïtchenko a déclaré  : « Ils ont détruit les ponts, détruit les trains pour nous empêcher de sortir nos femmes, enfants et vieillards. Ils nous empêchent de nous approvisionner. Ils cherchent à imposer un blocus, comme à Léningrad » , ancienne ville assiégée par les nazis, devenue aujourd’hui Saint-Pétersbourg.

>>> À lire aussi : L’élection Présidentielle reportée à cause de la guerre en Ukraine ?