Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Interdiction des licenciements pendant la crise sanitaire : les paroles de la ministre du Travail rassurent !

Publié par Salomee le 17 Mar 2020 à 11:00

Après une mise à l’arrêt de l’activité économique du pays, beaucoup d’entreprises sont inquiètes de voir leurs missions s’effondrer. En effet, cette crise sanitaire entraîne beaucoup de conséquences économiques et sociales. Lundi 16 mars, la ministre du Travail a indiqué très clairement qu’aucun licenciement ne serait accepté pendant cette période. Retour sur ses propos dans l’article ci-dessous :

À lire aussi: Coronavirus : voici l’attestation que vous devez imprimer pour justifier une sortie

Les paroles de la ministre du Travail rassurent les partenaires sociaux

Lundi 16 mars, Muriel Penicaud assure aux partenaires sociaux qu’aucun licenciement ne pourra être toléré pendant cette crise sanitaire. Selon Les Echos, la ministre aurait certifié que « pendant la période actuelle, c’est zéro licenciement » . 

En effet, elle aurait également soutenu que le plafond d’indemnisation aux entreprises serait relevé à 4,5 fois le SMIC, c’est-à-dire 36 euros net de l’heure. 

Depuis l’annonce officielle, des mesures concrètes seront mises en place

Emmanuel Macron a pris la parole, lundi 16 mars à 20 heures, pour expliquer les nouvelles mesures mises en place pour lutter contre le coronavirus.

Après la fermeture des établissements scolaires et de tous les endroits publics non indispensables, le Président a annoncé une réelle mise en quarantaine des Français. En effet, une attestation devra être imprimée pour justifier ses déplacements. 

À cause de ce profond ralentissement de l’activité du pays, des conséquences économiques et sociales sont attendues. C’est pourquoi le Président a affirmé que des mesures concrètes seraient annoncées au fur et à mesure pour préserver l’économie et le pouvoir d’achat des Français, placés en quarantaine.

Une réunion devrait se tenir mercredi 18 mars 2020 entre le Premier ministre Edouard Philippe et les représentants syndicaux pour « évoquer les réponses économiques et sociales » de cette crise sanitaire sans précédent, rapporte Capital.

Notre gouvernement tente de mettre tout en place pour permettre d’éradiquer le virus tout en assurant aux français une vie décente. 

À lire aussi: Confinement : ce qu’on a le droit de faire pendant cette période