Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

« Un vampire assoiffé de sang » : un tueur d’enfant retrouvé et tabassé par tout un village

Publié par Lucas le 16 Oct 2021 à 15:57
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une histoire plus que sordide qui a eu lieu en Afrique, et plus précisément au Kenya. Arrêté dans le cadre d’une enquête sur le meurtre de deux enfants, Masten Milimo Wanjala avait choqué de par les terribles confidences qu’il avait confiées aux autorités. En effet, ce dernier avait avoué avoir tué près d’une dizaine de personnes. Mais le pire, dans ces aveux, se trouvait bien ailleurs…

>>> A lire aussi : Horreur : Une infirmière accusée de meurtre sur 8 bébés

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Il tue près d’une dizaine de personnes, dont des enfants

Âmes sensibles, s’abstenir… Car cette affaire risque de vous donner envie de vomir. Et pour cause ! Au Kenya, un jeune d’une vingtaine d’années a été littéralement tabassé par des dizaines de personnes après s’être enfui du commissariat dans lequel il était auditionné. Les faits reprochés ? Il aurait tué deux jeunes enfants, de 12 et 13 ans.

Mais, ce qui a déclenché la fureur des habitants de ce village situé au Kenya, au-delà des meurtres, réside dans les terribles aveux de ce fameux Masten Milimo Wanjala. « Parfois, il suçait le sang de leurs veines avant de les exécuter », confiaient notamment les autorités chargées de faire la lumière sur cette affaire.

kenya assassin enfants tabasse

>>> A lire aussi : Ces femmes qui ont aimé des tueurs en série malgré leurs crimes

Des confidences terrifiantes

Alors qu’il était en fuite, le jeune assassin s’est rapidement fait rattraper par la population du village dans lequel il vivait. « Les habitants ont dit que c’était lui. Pour l’instant, nous pouvons confirmer qu’un homme, que les habitants disent être Masten Milimo Wanjala et qui était en fuite, a été lynché », explique l’un des policiers dépêché sur place. Pour l’heure, son identité n’a pas encore été confirmée par les autorités du Kenya.

>>> A lire aussi : Des lycéens menacés de mort après avoir mimé une prière musulmane (vidéo)

0