Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Les polémiques n’ont pas lieu d’être » : Emmanuel Macron agacé, il s’exprime sur la situation au Maroc

Publié par Elodie GD le 14 Sep 2023 à 6:01
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au lendemain du séisme qui a secoué le Maroc et provoqué d’importants dégâts humains et matériels, Emmanuel Macron a réitéré son soutien au peuple marocain. Il a également évoqué les « polémiques qui n’ont pas lieu d’être ».

La suite après cette publicité

À lire aussi : Séismes en Turquie et en Syrie : le bébé né dans les décombres a retrouvé une famille

« Nous sommes à vos côtés aujourd’hui comme demain »

La France a proposé son aide, et le Maroc ne l’a pas encore acceptée. C’est pourquoi Emmanuel Macron a tenu à réitérer son soutien au pays. « Nous sommes à vos côtés, aujourd’hui comme demain », a assuré le chef d’État français dans une vidéo.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

« La France a été bouleversée par ce qui s’est passé. Nous sommes là, et nous avons la possibilité d’apporter une aide humanitaire directe », a-t-il déclaré.

« C’est évidemment à sa majesté le roi et au gouvernement du Maroc, de manière pleinement souveraine, d’organiser leur aide internationale », a poursuivi Emmanuel Macron.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Stéphane Plaza en danger ? L’animateur face à un séisme

Le Maroc sur la défensive

Lors de sa prise de parole, il a également évoqué « les polémiques qui n’ont pas lieu d’être ».

La suite après cette publicité

Une allusion qui fait référence au refus du Maroc d’accepter l’aide proposée par la France. Et la décision interpelle d’autant plus que le pays a accepté celle de l’Espagne, du Qatar, de la Grande-Bretagne et des Émirats Arabes Unis.

L’attitude du Maroc s’explique par les relations tendues qui existent depuis qu’Emmanuel Macron s’est mis en tête, en 2021, de se rapprocher de l’Algérie. L’Algérie qui a rompu en 2021 ses relations diplomatiques avec Rabat, accusé « d’actes hostiles ».

Autre différend entre la France et le Maroc : ce dernier reproche à la France de ne pas s’aligner sur les États-Unis et Israël qui ont reconnu la « marocanité » du Sahara occidental, contrôlé à près de 80% par le Maroc.

La suite après cette publicité

Cinq millions d’euros à destination du Maroc

Si jamais le Maroc accepte l’aide française, cinq millions d’euros seront reversés aux ONG présentes dans le pays.

« Nous serons là dans la durée, sur le plan humanitaire, sur le plan médical, sur la reconstruction, pour l’aide aussi culturelle et patrimoniale, dans tous les domaines où le peuple marocain et ses autorités considéreront que nous serons utiles », a conclu Emmanuel Macron.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Kylian Mbappé : ce beau geste qu’il a eu envers la Turquie après le séisme

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.