Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

« Ma liberté aujourd’hui, c’est 30cm de câbles, et 3 kilos de matériel » : victime du Covid-19 long, ce député raconte son combat (vidéo)

Publié par Justine le 04 Jan 2022 à 10:43
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La mise en place du pass vaccinal est débattue depuis ce lundi à l’Assemblée nationale et provoque de nombreux accrochages entre les députés. Raphaël Gérard, député LaREM a partagé son quotidien après avoir été victime d’un Covid-19 long. Découvrez son témoignage dans la vidéo ci-dessous :

Publicité

>>> À lire aussi : Pass sanitaire : le nouveau délai maximum pour la dose de rappel annoncé par Olivier Véran

Victime d’un Covid-19 long, ce député témoigne

Publicité

Le projet de loi visant à transformer le pass sanitaire en pass vaccinal a été examiné ce lundi à l’Assemblée nationale avant d’être suspendu par un vote à main levé. Durant ces quelques heures de débat, un député a marqué la séance en racontant son combat quotidien. Victime d’un Covid-19 long, Raphaël Gérard, député LaREM de Charente-Maritime doit vivre avec des séquelles.

Dans Le Parisien, on apprenait qu’il est allé en réanimation avant d’être plongé dans le coma pendant 12 jours. Il lui a fallu plusieurs jours pour réapprendre à marcher, écrire et parler. Un enfer qu’il tente de décrire à l’opposition. Il entame son argument ainsi : « On est en train de parler d’un sujet qui a fait 130 000 morts, qui a fait des dizaines de milliers de personnes qui comme moi (…) vont devoir vivre jusqu’à la fin de leurs jours avec les conséquences du Covid ».

>>> À lire aussi : Covid-19 : Vers de nouvelles restrictions ? Jean Castex et dix autres ministres se réunissent aujourd’hui

Publicité

Covid-19 : le pass vaccinal va-t-il être adopté ?

Depuis sa sortie de l’hôpital, le député peine à retrouver une vie normale. En réponse à l’opposition affirmant que le pass vaccinal est une mesure « liberticide », il rétorque : « Ma liberté, c’est 30 cm de câbles et trois kilos de matériel que je porte 24 heures sur 24 jusqu’à la fin de mes jours. C’est ça la réalité, c’est la mienne et c’est celle de dizaines de milliers de personnes dans ce pays dont la vie a été bouleversée ».

Afin de faire comprendre son point de vue sur le Covid-19, il n’hésite pas à adopter des mots forts : « Chacune de vos gesticulations est une insulte aux 130.000 personnes qui sont mortes. Chacune de vos vociférations, de vos exagérations, est un coup de poing dans le ventre aux personnes comme moi, qui doivent vivre avec ça ». Il faut patienter un peu avant de savoir si le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal.

Publicité

>>> À lire aussi : « Mort à vous » : Un député dévoile la lettre de menaces et d’insultes racistes qu’il a reçue

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN