Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

New-York : travailler chez Amazon et vivre dans la rue… c’est malheureusement possible

Publié par La rédaction le 19 Juin 2021 à 23:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est une histoire qui risque d’émouvoir bon nombre de personnes. Et pour cause. Alors qu’elle travaille dans un entrepôt du géant Amazon près de New-York, Natalie Monarrez est une femme qui, malheureusement, n’a pas d’autres choix que de vivre chaque jour… dans sa voiture. En effet, le salaire qu’elle touche ne lui permet pas de pouvoir se payer un logement. A travers son témoignage, la travailleuse SDF espère attirer l’attention de Jeff Bezos sur les conditions de vie de plusieurs centaines de ses employés…

>>> A lire aussi : Des employés d’Amazon installent une guillotine devant le domicile de Jeff Bezos

La suite après cette publicité

Natalie Monarrez , employée chez Amazon.. et SDF

Si les États-Unis paraissent comme un lieu de vie rêvé, il semble que de nombreuses vérités soient trop souvent cachées. En effet, Natalie Monarrez en est le parfait exemple. Âgée de 51 ans, cette femme travaille chez Amazon, et pourtant, elle est dans l’incapacité la plus totale de pouvoir se trouver… un logement. C’est donc dans son 4×4 qu’elle s’endort chaque soir et se lève tous les matins.

Mais pourquoi n’arrive-t-elle donc pas à trouver un lieu de vie plus approprié ? « Une fois qu’on a payé les dépenses telles que les factures du téléphone portable, l’assurance maladie, l’essence, l’épicerie, l’assurance de la voiture et l’abonnement à la salle de sport, il est alors difficile de trouver de quoi payer le logement », confie la pauvre Natalie Monarrez, qui travaille chaque jour dans un entrepôt Amazon situé à quelques centaines de mètres du parking sur lequel son véhicule est stationné. Elle se rend d’ailleurs chaque jour à la salle de sport… pour se laver !

La suite après cette publicité
amazon femme SDF sans abri

>>> A lire aussi : Wish, Amazon, AliExpress… : vous allez bientôt payer beaucoup plus cher vos commandes sur ces plateformes

Sensibiliser Jeff Bezos sur le sujet

Si Natalie Monarrez décide de parler aujourd’hui, c’est avant tout pour tenter de sensibiliser le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos. Selon elle, le milliardaire n’est absolument pas au courant de la situation dans laquelle bon nombre de ses salariés se trouvent. « Il n’a aucune idée que ses travailleurs sont sans abri. J’espère qu’il acceptera de nous payer plus, et que nous, travailleurs âgés, aurons le droit d’être promus comme les autres », explique la travailleuse d’Amazon. On lui souhaite de rapidement pouvoir trouver une situation plus stable !

La suite après cette publicité

>>> A lire aussi : Elle héberge un SDF mais un voisin le dénonce à la police !

Source : Vice

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

La suite après cette vidéo