Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Vaccin : déclaration choc de Macron !

Publié par Celine Spectra le 27 Nov 2022 à 9:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Celui qui avait assuré, en mai dernier, qu’il n’hésiterait pas à réintégrer les soignants non-vaccinés dès que possible, a désormais besoin d’aide pour prendre sa décision. En effet, ce vendredi 25 novembre, Emmanuel Macron a affirmé que c’était aux « scientifiques » de décider…

>> À lire aussi : Emmanuel Macron pas vacciné ? Jean Lassalle lâche une bombe (vidéo)

Vers un retour des soignants non-vaccinés ?

Ce vendredi 25 novembre, le Chef de l’État a estimé lors d’un déplacement à Dijon qu’il ne pouvait pas prendre lui-même la décision du retour du personnel soignant non-vacciné contre la Covid-19. En effet, selon celui qui fait, rappelons-le, actuellement l’objet d’une enquête sur ses comptes de campagne :

« Si les scientifiques (…) nous disent que c’est souhaitable d’un point de vue scientifique, nous le ferons. »

La veille, une proposition de loi des députés LFI visant la réintégration du personnel soignant non-vacciné a créé de vives tensions à l’Assemblée, pour finalement, ne pas être votée.

>> À lire aussi : « Il a failli me tuer » : Jean Lassalle malade à cause du vaccin contre le Covid-19 ? (vidéo)

Réintégration des soignants non-vaccinés : pour Emmanuel Macron, la décision revient aux scientifiques et non au gouvernement

Capture d’écran BFMTV

Un avis partagé par le Ministre de la Santé et de la Prévention

Un peu plus tard dans l’après-midi, François Braun, Ministre de la Santé, a également tenu à insister sur l’éthique nécessaire des soignants en ce qui concerne la vaccination :

« Lorsque l’on est soignant, on a une éthique : protéger les personnes les plus fragiles. »

Une hérésie selon les partisans d’une réintégration ! En effet, comme ils le rappellent, beaucoup de professionnels de la santé assurent à présent que les vaccins anti-Covid ont perdu beaucoup de leur efficacité contre la transmission de la Covid. Même s’ils restent protecteurs en ce qui concerne les formes graves. Pour eux, il est aberrant d’empêcher des soignants d’exercer alors que notre Pays manque de personnel. François Braun assure de son côté que la proportion de personnes suspendue est minoritaire dans les hôpitaux.

« 99 % du personnel soignant est vacciné »

>> À lire aussi : Vaccin anti-Covid : un nouveau scandale sur le point d’éclater

0