Très mauvaise nouvelle si vous recevez ce SMS du gouvernement !

Publié par Elisa le 06 Déc 2020

Le gouvernement avait envoyé des SMS aux Français pour les inciter à télécharger TousAntiCovid. Mais attention, des hackers reproduisent le message pour aspirer vos données bancaires.

>>> A lire aussi: Zoom : une faille permet aux hackers de trouver vos mots de passe d’une façon terrifiante

Il y a près d’une semaine, le gouvernement avait lancé une campagne nationale de SMS. Tous les Français avait reçu un message les incitant à télécharger l’application TousAntiCovid. Un procédé déjà adapté en mars dernier pour avertir la population du confinement. Seulement, le magazine Numerama a révélé ce vendredi 4 décembre que des hackers se servaient de cette pratique pour pirater les données personnelles.

Les hackers reproduisent le SMS

Les malfaiteurs reproduisent le SMS du gouvernement, à une exception près. Le message officiel comporte un lien qui renvoie vers l’application de traçage du coronavirus, présenté sous. cette forme: http://bonjour.tousanticovid.fr . Le message des hackers contient un lien différent comportant le raccourci « bit.ly ». Cela permet de masquer le vrai URL. Ce lien renvoie vers une fausse page copiant celle de TousAntiCovid. Mais une fois l’application téléchargée, grâce à un malware, les malfaiteurs ont accès à de nombreuses informations comme les données bancaires, les identifiants de vos réseaux sociaux, ou encore vos SMS.

>>> A lire aussi: Xavier Dupont de Ligonnès : un hacker anonyme fait progresser l’enquête

« Il récupère les identifiants des applications bancaires »

« C’est un malware de la famille Alien, une évolution de Cerberus. C’est donc avant tout un malware bancaire. Il récupère les identifiants des applications bancaires, mais il cherche aussi les identifiants de nombreuses autres apps populaires comme Facebook, WhatsApp, LinkedIn… Il est capable d’enregistrer toutes les actions sur le téléphone, comme l’ouverture d’une app ; il peut récupérer tous les contacts et les noms des applications installées ; il capture tout ce qui est tapé sur le clavier, et ce qu’il se passe à l’écran. » , explique Maxime Ingrao, chercheur spécialisé Android chez Evina, à Cyberguerre.

Alors si recevez prochainement ce message, ne cliquez surtout pas sur le lien. Le gouvernement a d’ailleurs mise en garde les Français sur les réseaux sociaux, précisant que la campagne nationale était terminée depuis ce mercredi 2 décembre.

>>> A lire aussi: McDonald’s : des hackers allemands ont trouvé la solution pour y manger gratuitement !

0