Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Un incendie « d’une rare violence » ravage un immeuble de Vincennes et fait deux morts (VIDEO)

Publié par Elodie GD le 11 Août 2020 à 10:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le drame s’est produit dans la nuit de lundi à mardi aux alentours de 1 heure du matin. Les pompiers de Paris sont intervenus dans un immeuble du centre de Vincennes (Val-de-Marne) après avoir été alertés d’un incendie. Deux personnes ont trouvé la mort dans le brasier d’une rare violence.

La suite après cette publicité

A lire aussi: Incendie : les images impressionnantes d’un camion de pompiers piégé par le feu (vidéo)

Un incendie extrêmement violent

La suite après cette publicité

A leur arrivée, les pompiers se sont trouvés face à un immeuble de sept étages en feu. Une première victime était à déplorer. L’homme d’une cinquantaine d’années se serait défenestré à cause de l’incendie. En pénétrant dans le bâtiment ils ont ensuite trouvé une seconde victime au deuxième étage. Il s’agissait cette fois d’une femme « qui n’a pas pu échapper aux flammes ».

Une fois sur place les soldats du feu ont immédiatement évacué plusieurs habitants au moyen d’échelles. Le commandant Fresse présent sur place, a comparé cet incendie « d’une rare violence » à celui de la rue Erlanger. Selon les témoignages, les habitants prisonniers du brasier et apeurés réclamaient de l’aide aux fenêtres. L’incendie a mobilisé 150 pompiers qui ont lutté contre le feu de 1h à 5h du matin.

La cause du drame toujours inconnue

La suite après cette publicité

Céline, une habitante de l’immeuble voisin parle de deux explosions. Alertée par les détonations, elle s’est immédiatement rendue dans la rue et s’est trouvée face au drame. « En quelques minutes, le troisième et le quatrième étage étaient atteints » a-t-elle témoigné. Elle se souvient notamment de ces deux femmes, qui, prises au piège dans leur appartement disaient vouloir sauter. « Nous étions en bas on leur disait: ‘surtout ne sautez pas! Les pompiers vont arriver » .

Pour l’heure l’origine de l’incendie, intervenu dans une période de fortes chaleurs, reste encore à déterminer. Outre l’immeuble de sept étages, il a également brûlé un atelier ou entrepôt voisin et s’est étendu à des sous-sols. Les pompiers se trouvaient toujours sur place en début de matinée par précaution.

A lire aussi: Incendie de la cathédrale de Nantes : un bénévole du diocèse avoue les faits

La suite après cette publicité

Source: 20 Minutes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.