Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Une jeune Iranienne reprend Bella Ciao en persan et crée l’émoi à travers le monde, devenant le symbole de la jeunesse iranienne révoltée (vidéo)

Publié par Céline le 26 Sep 2022 à 20:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En reprenant en persan le chant partisan Bella Ciao, une jeune Iranienne a ému la toile. Il faut dire que cette voix si claire sonne comme un véritable hymne à la liberté en ces temps difficiles à Téhéran.

>>> À lire aussi : Guerre nucléaire : Ce pays est celui où vous avez le plus de chances de survivre

Elle reprend un chant partisan et devient le symbole de la jeunesse iranienne révoltée

Alors que l’Iran s’enflamme depuis quelques semaines suite au décès de la jeune Mahsa Amini, arrêtée par la police des mœurs pendait qu’elle visitait en famille Téhéran… Une vidéo est en train de devenir le symbole d’une jeunesse iranienne révoltée.

Comme vous avez pu l’entendre dans la vidéo ci-dessus, une jeune femme, sans voile, interprète en persan le chant révolutionnaire Bella ciao. Pour mémoire, cet hymne avait été popularisé par les partisans italiens au cours de la Seconde Guerre mondiale. Alors que ces derniers essayaient avec bravoure de combattre les troupes allemandes. À travers le monde, ce chant est ensuite devenu un symbole universel de la résistance.

>>> À lire aussi : Guerre en Ukraine : Brigitte Macron impliquée dans une opération spéciale

Vidéo : Elle reprend un chant partisan en persan et crée l'émoi sur la toile
Twitter

Une artiste à l’identité inconnue

Une fois partagée sur les réseaux sociaux, la version de la jeune iranienne est rapidement devenue virale. Et a été partagée à maintes reprises à travers le monde. Pourtant, et pour l’heure, on ne sait presque rien de cette femme. En dehors, bien évidemment, de l’apparence de son visage et de sa très bonne maîtrise du chant. Rien n’apparait.

Quoi qu’il en soit, la jeune femme est très vite devenue un des symboles de cette révolte sur les réseaux sociaux. Révolte qui, rappelons-le, depuis quelques semaines, est de plus en plus réprimée dans le sang par les autorités de Téhéran. Et en huit nuits de manifestations, 35 personnes ont déjà malheureusement péri. Et plus de 700 autres ont également été interpellées par la police des mœurs.

>>> À lire aussi : Une nouvelle guerre sur le point d’éclater ? Des projectiles ont été tirés

0