Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Impôts : vous serez nombreux à avoir droit à une belle baisse cette année… voici pourquoi !

Publié par Lucas le 05 Mar 2021 à 12:33

C’est le Ministère de l’Économie lui-même qui l’a annoncé. Après le développement massif du télétravail en 2020 causé par la pandémie mondiale de coronavirus, les allocations versées par les entreprises aux travailleurs ayant mis leur argent personnel pour obtenir du matériel professionnel seront exonérées d’impôt à hauteur de 550 euros.

>>> A lire aussi : Impôts 2021 : Ce que vous n’avez pas à déclarer après l’année de 2020

Les Français n’étaient pas tous prêts pour le télétravail

L’adaptation a été difficile. Pour beaucoup, le télétravail aura été synonyme d’investissements, notamment à travers du matériel pour communiquer et travailler à distance. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que beaucoup n’étaient pas prêts pour attaquer cette situation totalement inédite, salariés comme dirigeants.

Ordinateurs, téléphones, matériels de bureau ou encore une connexion Internet permettant d’être joignable et impliqué pendant toute une journée de télétravail. Tels sont les différents investissements visés par les allocations de frais professionnels versées par les entreprises aux employés, qui n’ont pas eu d’autres choix que de mettre de leur argent personnel dans des sommes parfois assez conséquentes en pleine crise sanitaire.

bruno lemaire télétravail

Bruno Le Maire, le Ministre de l’Économie

>>> A lire aussi : Combien allez vous payer d’impôts cette année ? Ce simulateur vous le dit !

Bercy au secours des salariés

Ce mardi 2 mars, le Ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, est venu rassurer une grande partie des salariés, en annonçant de futures exonérations d’impôts à hauteur de 550 par an. En effet, sont notamment concernés les allocations forfaites et les remboursements de frais réels que les travailleurs français ont touché de leur entreprise après la mise en place du télétravail. Un coup de pouce non négligeable pour les Français après une année on ne peut plus compliquée.

En revanche, l’ensemble des frais remboursés par les entreprises qui concernent les déplacements entre le lieu de travail et/ou les déplacements liés à la restauration restent, pour leur part, soumis aux différents impôts.

>>> A lire aussi : Cet homme a t-il vraiment payé ses impôts avec une brouette remplie de pièces d’argent ?