Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Pénurie de carburant : La très bonne nouvelle qui vient de tomber

Publié par Fanny Jacob le 14 Oct 2022 à 15:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Le 8 octobre dernier, la plupart des grèves des raffineries étaient reconduites. Ce 13 octobre, plusieurs d’entre elles ont pris fin après des négociations salariales positives pour les travailleurs. Et ce 14 octobre, c’est au tour des grévistes de TotalEnergies d’annoncer la levée du blocage des livraisons de pétrole dans le pays. En effet, dans la nuit, un accord a été trouvé impliquant une hausse de salaire pour les employés de la raffinerie.

La suite après cette publicité

À lire aussi : « Wonderbox plein d’essence » , « The Macron game » : la pénurie de carburant rend les internautes complètement fous

Des négociations difficiles pour les employés de TotalEnergies

Emmanuel Macron avait-il raison ? Lui qui annonçait un retour à la normale dans la semaine. Après la levée de grève chez Esso-ExxonMobil de Fos-sur-Mer, ce 13 octobre, c’est au tour des grévistes de la raffinerie TotalEnergies de faire un geste. Alors qu’ils avaient refusé catégoriquement l’arrêt du blocage des livraisons du pétrole, ces derniers ont finalement accepté un accord durant la nuit. Le représentant du syndicat CFDT aux négociations pour les salaires a annoncé qu’un compromis a été trouvé impliquant une hausse des salaires de 7 %. « L’équipe de négociation CFDT donne un avis favorable aux mesures qui sont sur la table » , a-t-il indiqué avant que l’accord ne soit signé.

La suite après cette publicité

D’après les dernières informations, la proposition inclut notamment une prime allant de 3 000 à 6 000 euros. À noter que ce compromis ne plaisait pas tellement à la CGT. Pour cause, cette dernière demandait à la direction de TotalEnergies une augmentation salariale de 10 %. « On a obtenu qu’a minima un salarié percevrait 3 000 euros de prime. Ce qui signifie qu’on a réussi à obtenir une mesure pour les bas salaires » , temporise néanmoins Geoffrey Caillon, coordinateur CFDT. Mais, malgré le mécontentement de la CGT, l’accord a finalement bel et bien été signé ce vendredi matin.

totalenergies greve cgt accord (1)

À lire aussi : Le plein d’une voiture électrique plus cher que l’essence ? C’est faux, et voici la preuve !

Augmentation de salaire : bientôt la fin de la pénurie d’essence ?

La suite après cette publicité

Les salaires des employés de chez TotalEnergies seront donc augmentés de 7 %. Une hausse sur 2023 rétroactive au 1er novembre 2022. « Après consultation interne, nous venons de signer l’accord » , a annoncé Dominique Convert, coordinateur CFE-CGC. Un accord majoritaire qui signe ainsi la fin des grèves sur l’ensemble des sites TotalEnergies. Cela a pour effet de débloquer les livraisons de pétrole et ainsi l’approvisionnement général des stations essence. Un vrai soulagement pour les usagers victimes de la pénurie de carburant.

D’après un communiqué de TotalEnergies, « la compagnie accordera une enveloppe d’augmentations salariales pour 2023 de 7 % des salaires. Dans le cadre de cette enveloppe, tous les ouvriers et techniciens bénéficieront d’une augmentation générale de 5 % avec un plancher de 2 000 euros pour les plus bas salaires, et tous les cadres d’une garantie d’augmentation de 3,5 % et d’un plancher d’augmentation de 2 000 euros » .

« Les augmentations générales et garanties seront versées dès le mois de décembre et seront rétroactives au 1er novembre 2022. Enfin, concernant la prime pour le partage de la valeur d’un mois de salaire accordée par la compagnie, qui sera versée en décembre, l’accord prévoit un plancher de 3 000 euros et un plafond de 6.000 euros » , ajoute le texte.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Pénurie de carburant : Un enfant donne son avis sur la situation en contredisant sa mère (vidéo)