Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

CAF : quelle est la meilleure période de l’année pour avoir un enfant ?

Publié par Lucas Obin le 24 Nov 2022 à 10:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En général, peu nombreux sont les couples qui calculent précisément à quel moment leur enfant sera amené à livrer son premier souffle en dehors du ventre de sa maman. Et pourtant, ce détail possède une importance des plus immenses ! En effet, la date de naissance de votre bébé peut jouer, à termes, sur les aides accordées par l’État aux nouveaux parents. On vous explique donc pourquoi il est mieux, pour lui, de naitre entre la fin du printemps et le début… de l’été !

>>> À lire aussi : Ce nouveau virus très contagieux va s’attaquer aux enfants tout l’hiver…

Bien calculer la future date de naissance d’un enfant

En lisant ces lignes, les futurs parents vont probablement se demander ce que nous pouvons bien raconter. Cependant, les faits sont là… Et pour cause ! Après la naissance d’un enfant, il est fréquent, pour les couples, de bénéficier d’aides financières accordées par l’État pour accompagner les parents le temps des premières années de vie du bébé.

Mais attention, car tout est réglé comme du papier à musique ! Prenons l’exemple de la CMG, correspondant au complément libre choix du mode de garde. Cette somme qui, chaque année, peut atteindre jusqu’à près de 500 euros mensuels par ménage éligible est automatiquement diminuée de moitié au troisième anniversaire de l’enfant. Autrement dit, si ce dernier est né en début d’année et qu’il n’ira à l’école qu’en septembre de sa troisième année, les parents n’auront plus la chance de toucher la totalité de l’aide financière allouée pour payer… la nounou.

>>> À lire aussi : Allocations familiales : qui peut bénéficier de la revalorisation ?

hiver aide chauffage argent (2)

Des manques à gagner conséquents

Ainsi, pour de nombreux couples, le manque à gagner et les difficultés qui en découlent peuvent s’avérer conséquents. Il en va de même pour les autres aides, comme la prestation partagée d’éducation de l’enfant. Au troisième printemps du bébé, vous pouvez dire adieu à son versement ! Voilà donc pourquoi voir votre enfant naitre à la fin du printemps ou au début de l’été sera bien plus bénéfique pour vos finances. Voir les allocations baisser juste avant son entrée à l’école est bien moins problématique que de longs mois avant. Finalement, ça vaut peut-être le coup de se pencher légèrement dans un infime petit calcul mathématique, non ?

>>> À lire aussi : Enfants : jusqu’à quel âge devez-vous les laisser croire au Père Noël ?

0