Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Taxe foncière : cette augmentation de plus de 30 % fait bondir !

Publié par Justine le 20 Oct 2020 à 12:38

La date du prélèvement de la taxe foncière approche à grands pas ! Le 26 octobre, les contribuables vont voir leur compte bancaire s’alléger d’un montant plus salé que les années précédentes. Et pour cause : depuis 10 ans, cet impôt a augmenté de 31,4%. Explications.

Taxe foncière 2020

>>> À lire aussi : Impôts : attention à ces changements qui pourraient vous coûter cher !

L’augmentation colossale de la taxe foncière

L’observatoire de l’Union nationale des propriétaires immobiliers (UNPI) révèle au Parisien que le montant de la taxe foncière a augmenté de 31,4% en 10 ans et de 12,1% en 5 ans. L’impôt local concerne pas moins de 17,5 millions de ménages français, propriétaires de leur résidence principale et 58% des ménages propriétaires d’un bien immobilier, indique l’Insee.

L’Union nationale s’indigne de cette hausse qui est trois fois plus conséquente que celle de l’inflation sur la même période. Pire, elle est six fois plus importante que la hausse des loyers, révèle Pierre Hautus, directeur de l’UNPI. Toutefois, en 2020, le montant a été augmenté « que » de 1,2% par rapport à l’année passée « à cause de la revalorisation mécanique des bases sur lesquelles s’appliquent les taux », relate Le Point.

>>> À lire aussi : Très mauvaise surprise pour la taxe foncière…

La taxe foncière victime de la suppression de la taxe d’habitation ?

Malheureusement, ce n’est pas la seule inquiétude de l’UNPI. En effet, ces dernières années ont vu naître de nombreuses petites taxes qui sont venues s’ajouter à cet impôt local. On retrouve la taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM),  la taxe spéciale d’équipement (TSE) mais aussi, depuis 2015, la taxe additionnelle spéciale annuelle (Tasa) prélevée dans toutes les villes d’Île-de-France.

Pierre Hautus indique que « Toutes ces petites taxes sont des valeurs refuges pour les collectivités locales, à l’heure où la taxe d’habitation a commencé à être supprimée. Nous constatons que ces taxes augmentent année après année et que le nombre de propriétaires concernés s’accroît aussi. » Sans compter la surtaxe d’habitation toujours d’actualité pour les résidences secondaires. Enfin, la suppression de la taxe d’habitation va sûrement donner lieu à une augmentation de la taxe foncière pour compenser la perte.

>>> À lire aussi : Taxe foncière 2020 : vous allez pouvoir demander un dégrèvement !

Source : Le Point