Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Argent

Voici le montant de la retraite d’une femme qui n’a jamais travaillé

Publié par Killian Ravon le 27 Jan 2024 à 17:06

Elles s’occupent du foyer et de la famille sans jamais avoir exercé le moindre emploi. Pourtant, il est possible pour ces femmes au foyer de bénéficier d’une pension de retraite. Comment ? À combien s’élève-t-elle ? On vous dit tout.

retraitée-qui-sourit-a-l'idée-d'avoir-une-pension-de-retraite

À lire aussi : Impôts : la mauvaise nouvelle est tombée pour les retardataires

Une pension même sans avoir cotisé, c’est possible !

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de percevoir une pension de retraite sans n’avoir jamais versé la moindre cotisation. Comment ? Grâce à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). Cette dernière permet en effet de valider des trimestres d’assurance retraite et de se constituer des droits, sans avoir à travailler.

Pour en bénéficier, plusieurs solutions s’offrent aux femmes au foyer :

  • Avoir perçu le complément familial (versé aux parents de 3 enfants minimum)
  • Avoir reçu l’allocation journalière de présence parentale
  • S’occuper d’un adulte ou d’un enfant handicapé à au moins 80% d’incapacité

Il est également possible de cotiser en toute connaissance de cause à sa retraite lorsque l’on est mère au foyer. Cela concerne par exemple les femmes ayant travaillé à l’étranger ou ayant aidé un proche handicapé. La liste des cas éligibles est relativement longue.

À lire aussi : installée au Maroc, elle a fraudé en continuant de toucher la retraite de sa mère décédée pendant 25 ans

Jusqu’à 75% du SMIC

Concernant la somme de l’allocation pour une femme n’ayant jamais travaillé, le calcul est simple. Celui-ci est fondé sur le salaire minimum de croissance (SMIC). Plus précisément, la pension peut aller jusqu’à 75 % de la valeur brut du SMIC.

À titre indicatif, si l’on prend pour base le SMIC 2023 soit 1 823 euros brut mensuels, la rente maximum possible s’élèverait donc à 1 367 euros. Bien sûr, le montant réel dépendra du nombre de trimestres validés par la femme au foyer. Plus elle en justifiera, plus sa pension sera proche du plafond des 75 %.

Pour prétendre à ce montant, il faut également remplir les conditions suivantes :

  • Avoir au moins un enfant de moins de 2 ans ou deux minimums
  • Percevoir certaines prestations familiales
  • Disposer de ressources inférieures à un plafond (variable selon compositions familiales)

À lire aussi : retraite : voici la somme minimum qui pourra vous être versée même si vous n’avez jamais travaillé

Un petit coup de pouce bienvenu

Bien que n’ayant jamais exercé d’activité professionnelle, les femmes au foyer jouent un rôle crucial au sein de leur ménage. Elles participent ainsi à part entière à l’économie du pays, même si leur travail n’est pas reconnu (ni rémunéré).

Il parait donc tout à fait légitime qu’elles puissent prétendre à une pension, fût-elle modique. Au crépuscule de leur vie, ce petit complément de revenus sera le bienvenu pour améliorer leur quotidien.

Alors, mesdames, même si vous êtes restée au foyer durant toute votre carrière, ne désespérez pas ! Il existe des solutions pour vous assurer un minimum de ressources une fois l’âge de la retraite atteint. Maintenant que vous savez tout, à vous de jouer pour optimiser vos droits !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.