Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Cinéma

Ce film méconnu de Quentin Tarantino débarque sur Netflix

Publié par Alicia Trotin le 05 Nov 2022 à 17:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Comme chaque mois, la plateforme Netflix ajoute les nouvelles saisons de vos séries préférées mais aussi de nouveaux films connus et parfois, moins connus. C’est le cas de ce long-métrage du grand Quentin Tarantino. Longtemps boudé par le public, il sera peut-être réhabilité par le public grâce au catalogue de novembre.

À lire aussi : Meghan Markle et Harry : leur série documentaire Netflix va bientôt sortir, Buckingham Palace tremble déjà

Un film kitsch et sanglant

Réalisé en 2007, Boulevard de la mort est en film hommage aux années 70. Au programme, des cascades en série, des meurtres, une voiture étonnante et bien sûr beaucoup de sang. Incarné par Kurt Russel, le personnage principal est un psychopathe qui sillonne les routes pour tuer les femmes qu’il croise sur son passage.

Persuadé que son véhicule le protège de la mort, il va de bar en bar avec sa Chevrolet Nova et n’arrête pas le massacre. Évidemment, il va tomber sur quatre jeunes femmes, plus résistantes que prévu, qui vont changer le cours de l’histoire. Le réalisateur joue lui-même dans le film et toutes les scènes d’action sont effectuées par les acteurs, ce qui est de plus en plus rare dans le cinéma. Avec un synopsis fidèle aux habitudes de Quentin Tarantino, ce film n’a pourtant pas atteint l’échelle du succès comme Django ou Kill Bill.

À lire aussi : Quentin Tarantino annonce la suite de l’une de ses sagas les plus mémorables !

Bonne critique, mauvais timing

Alors que la critique s’était emballée en 2007 lors de la sortie du film, Boulevard de la mort n’a pas rencontré le succès espéré auprès du public. Avec un box-office mauvais, le réalisateur avait pourtant effectué une certaine stratégie pour sa sortie en salles. Si le kitsch et le décalé n’ont pas autant séduit qu’habituellement, la formule diptyque n’a pas particulièrement fonctionné elle aussi.

Le long-métrage est sorti avec Planète Terreur, réalisé par Robert Rodriguez (Sin City). L’ensemble des deux thrillers d’épouvante avait été intitulé Grindhouse. Cette idée de départ n’a pas marché auprès des téléspectateurs, et la production a décidé de séparer les deux films. En France, alors que le film de Quentin Tarantino ne fait que 627 000 entrées, le second film ne dépassera pas la barre des 135 000, un flop complet. En 2020, lors d’une interview pour le magazine Empire, le réalisateur a confié ses regrets sur l’échec de ce programme.

« Je pense que Robert Rodriguez et moi-même présumions que les gens se sentaient assez proches du concept des double programmes et des films d’exploitation. (…) Ce qu’on faisait ne signifiait rien pour eux. Sur ce cas précis, on a été un peu trop sûrs de nous »

À lire aussi : Netflix : la plateforme annonce une très mauvaise nouvelle

0