Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Cinéma

Disparition d’une star du cinéma, les fans sont nostalgiques

Publié par Alicia Trotin le 22 Déc 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le septième art a perdu un membre de sa grande famille ce week-end. À 90 ans, le réalisateur de Flash Gordon s’est éteint, laissant derrière lui une production inoubliable. Une vague de nostalgie pour les fans du long-métrage et des années 80.

À lire aussi : Pourquoi les super-héros mettent toujours un slip ridicule par dessus leurs vêtements ?

Mike Hodges, réalisateur d’une génération

En effet, triste annonce, le réalisateur de toute une génération s’en est allé ce week-end dans le sud de l’Angleterre. C’est son fidèle ami et producteur Mike Kaplan qui a informé les médias que le cinéaste de talent Mike Hodges nous avait quittés. Parti à 90 ans, aucune maladie n’a été mentionnée en particulier.

Mike Hodges

Il vivait depuis de nombreuses années, dans sa maison isolée de Dorset et passait une retraite paisible au milieu de ses polars et de son potager. Cinéaste hétéroclite, il a marqué une époque par ses productions aussi variées qu’il est possible de le faire dans cet art.

À lire aussi : Le saviez-vous : Pourquoi les films sortent le mercredi au cinéma ?

Une collaboration marquante

Pendant les années où ses films brillaient, Mike Hodges a collaboré avec Michael Caine pour réaliser deux films noirs, La loi du milieu et Pulp. Deux long-métrages marquants pour les salles sombres de ces années-là. La sortie en 1971 de La loi du milieu est reconnue, encore aujourd’hui, comme un des éléments iconiques du cinéma.

Son space-opéra totalement différent, Flash Gordon, restera lui aussi dans les mémoires. D’un genre différent et parfois catégorisé de nanar, il reste néanmoins une production incontournable des années 80.

À lire aussi : Canal + : La chaine annonce une super nouvelle pour regarder vos films

0