Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Clash

SNCF : une personne à mobilité réduite refusée d’un car, la scène choque les internautes (Vidéo)

Publié par Felix Mouraille le 08 Août 2022 à 17:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce dimanche 7 août, une conductrice de car SNCF de remplacement a refusé un usager en fauteuil à la gare de Nîmes. Une passagère du véhicule se rendant à Alès a filmé la scène devenue virale sur les réseaux sociaux.

Dimanche était une journée marquée par la canicule dans le sud de la France. À cela s’est rajoutée, une grève de certains TER sur la ligne Nîmes-Alès. Ces trajets étaient finalement assurés par des cars SNCF. Un des passagers prévus se trouvait en fauteuil roulant, la conductrice du bus a refusé de le prendre en charge. Elle justifie cette décision en avançant qu’il faut « prévenir son entreprise 36 heures en avance » .

Rachel a filmé et publié cette vidéo sur les réseaux sociaux, cette scène a provoqué l’indignation de nombreux utilisateurs. Au-delà du refus, c’est le ton employé par la conductrice qui choque. « Je veux bien faire des efforts mais installez-vous.Vous voulez que je fasse quoi ? Que je vous porte » .

Deux autres passagers du car souhaitent venir en aide à la personne en mobilité réduite. La scène n’est pas visible sur la vidéo mais ils doivent tenter de trouver une solution pour le faire monter à bord. Cet élan de gentillesse est stoppé par la conductrice qui dit « on y va » . Finalement, l’homme en fauteuil roulant reste dehors sous 35°C. La femme ferme la porte et lance : « lui aussi il abuse, il connaît son handicap. Il faut toujours faire pleurer dans les chaumières » .

La SNCF annonce que l’homme est bien arrivé à sa destination

D’après Midi Libre, l’homme à mobilité réduite s’est rendu dans la gare. Après une discussion avec des agents SNCF, les salariés auraient proposé un taxi adapté, sans frais supplémentaires, pour l’amener à Alès. Mais il attendra finalement le prochain TER.

Ce genre d’aléa est prévu par la compagnie ferroviaire qui rappelle la mise à disposition d’un service pour les personnes handicapées. Avec Accès Train liO, les personnes à mobilité s’assure « une assistance bout à bout« pour les réservations 48 heures en avance.

0