Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Deux aides-soignantes quittent leur service pour faire la fête, leur virée tourne au drame…

Publié par Elodie GD le 02 Avr 2023 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Elles devaient être en poste quand l’accident a eu lieu. Alors qu’elles étaient en voiture, des aides-soignantes du Centre Hospitalier Isarien ont été victimes d’un accident de la route. Le drame s’est produit le 18 mars dernier sur la N31, à hauteur de Bresles, dans l’Oise.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Une femme de 70 ans retrouvée morte dans son sous-sol : son aide-soignante soupçonnée

Deux aides-soignantes impliquées

Le véhicule a fait plusieurs tonneaux après que la conductrice ait perdu le contrôle. Les faits se sont produits aux alentours de 6 heures, le 18 mars dernier.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

À l’issue de l’accident, l’une des passagères a eu le bras sectionné, ce qui lui a valu d’être transporté au CHU d’Amiens.

Parmi les passagères se trouvaient des aides-soignantes du Centre Hospitalier Isarien. Du personnel médical qui aurait dû être en poste à ce moment-là, selon les déclarations du directeur de l’établissement.

« En effet, il s’agit de deux aides-soignantes d’une de nos structures qui auraient dû être en poste et qui se sont fait la belle pour aller faire la fête » , a-t-il déclaré à Actu Oise.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Infirmières ivres, vol de médicaments : scandale dans une maison de retraite de luxe

« Elles seront immédiatement suspendues »

La suite après cette publicité

Selon les informations transmises par les autorités, la conductrice était sous l’emprise de stupéfiants. Leur nature n’a pas été divulguée, ni leur dosage.

Si les employés du Centre Hospitalier Isarien ont été très attristés par l’incident, le directeur de l’établissement a toutefois indiqué que les deux aides-soignantes écoperont de sanctions.

« Une fois l’enquête terminée, et que ces personnes ne seront plus en arrêt maladie, elles seront immédiatement suspendues à titre conservatoire » , a-t-il annoncé.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : « Ça lui est arrivé d’avoir la cheville foulée alors qu’elle ne marche pas » : Maltraitance en Ehpad, les internautes choqués (vidéo)

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.