Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Alerte terroriste dans le TGV : que s’est-il passé ?

Publié par Fanny Jacob le 19 Juil 2023 à 15:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette fois, pas d’Afida Turner à la gare, mais une vraie stupeur chez les voyageurs. Pour cause, une alerte terroriste a été lancée dans un TGV arrêté en gare de Lille Europe. L’établissement a été complètement évacué pendant l’intervention du Raid.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Le violeur de Tinder visé par de nouvelles plaintes

Une alerte terroriste lancée dans un TGV

La gare de Lille Europe a été complètement évacuée et le trafic totalement interrompu pendant plus de deux heures. Temps qu’il a fallu au Raid pour intervenir après le lancement d’une alerte terroriste dans un TGV.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Ce mercredi 19 juillet 2023, deux personnes suspectées d’être des terroristes ont été interpellées par les forces de l’ordre. Ces deux individus se trouvaient dans un TGV qui arrivait en gare lilloise.

D’après France Télévisions, une personne du train a été signalée comme menaçante. Un passager du TGV Paris-Lille décrit comme un terroriste par un autre passager.

police gare lille europe alerte terroriste tgv (2)
La suite après cette publicité

A lire aussi : Emile : Un feu et une odeur suspecte intriguent les enquêteurs

Une fausse alerte pour ne pas « louper son train »

Une alerte pour terrorisme est donc lancée dans le TGV. Les forces de l’ordre sont intervenues à son entrée en gare.

La suite après cette publicité

Le Raid a procédé à un contrôle d’identité, wagon par wagon. Une équipe de démineurs était aussi présente.

Cependant, il s’est avéré que les forces de l’ordre n’ont rien trouvé de suspect. L’homme qui a donné l’alerte a finalement été intercepté et arrêté par la police pour fausse alerte attentat.

La seconde personne interpellée est une femme, certainement sa compagne. Plus tard, le couple a avoué avoir « fait croire à cette menace terroriste par peur de louper son train » , explique France Bleu Nord.

La suite après cette publicité

A lire aussi : Nicolas Bedos visé par une enquête pour viol et agressions sexuelles : ce que l’on sait

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.