Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Jubillar : Des analyses psychiatriques biaisées ? L’avocat de Cédric fait une mise au point

Publié par Mia le 29 Mar 2022 à 18:29
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Interrogé par France Bleu Occitanie, l’avocat de Cédric Jubillar, Me Alexandre Martin, compte bien prouver l’innocence de son client. Ce dernier a osé démentir de nombreuses expertises en cours. Il a notamment affirmé que son client était un homme psychologiquement « normal » , contrairement à ce qu’affirment les psychiatres en charge du dossier. L’avocat assure aussi que Cédric Jubillar n’avait absolument pas éteint son téléphone le soir de la disparition.

Me Alexandre Martin avocat cedric jubillar defense expertises

>>> A lire aussi : Cédric Jubillar : le nouveau rebondissement qui vient de se produire

Les vidéos du jour à ne pas manquer

L’avocat de Cédric Jubillar évoque de nouvelles expertises psychologiques

Toujours le suspect numéro 1 dans la disparition de Delphine, sa compagne, Cédric Jubillar fait face à de nombreuses accusations. Selon les experts et psychologues, ce dernier serait un « pervers narcissique » doublé d’un « psychopathe » après des expertises menées sur ses comportements étranges face à cette affaire. Cependant, pour son avocat, interrogé par France Bleu Occitanie, il s’agit ici d’une véritable « non-information » . Selon lui, d’autres expertises (dont il n’a pas donné la source) affirment que son client un homme « normal » .

« Je n’en attends pas grand-chose parce que les expertises psychiatriques et psychologiques ne vont rien révéler au niveau de la culpabilité » , a-t-il notamment expliqué. D’après lui, « cet homme n’est pas pervers, cet homme n’est pas calculateur. En ce sens, elles (les expertises, ndlr) sont intéressantes, mais ça ne rajoutera rien ni à la culpabilité, ni à l’innocence ; ou peut-être ça peut rajouter à l’innocence parce que le portrait qui est fait de cet homme est très loin de la réalité » .

Selon lui, son client n’aurait jamais éteint son téléphone ce soir-là

Par ailleurs, l’avocat de Cédric Jubillar est également revenu sur une autre accusation envers son client. Une expertise récente des enquêteurs dit que le téléphone portable de Cédric était complètement éteint le soir de la disparition. Un geste étrange puisqu’il en est un utilisateur compulsif. Cependant, selon son avocat, ce serait absolument faux. Son téléphone n’était pas éteint et il s’agirait d’une fausse information des enquêteurs.

« Je sais aujourd’hui, c’est que vous n’avez pas de corps, que vous n’avez pas de scène de crime et vous n’avez absolument rien » , a-t-il déclaré. Il l’aurait mis en mode avion, selon l’avocat, « par manque de batterie à l’issue d’une promenade nocturne avec ses chiens dans son quartier de Cagnac-les-Mines (Tarn) entre 21 h 30 et 22 heures environ, le mardi 15 décembre 2020 » .

Mais bon, l’expertise dit le contraire et affirme que le téléphone n’était pas en mode avion : « Un téléphone passé en mode en avion continue de produire des traces d’activité hors communication, à la différence d’un téléphone éteint » . Ce à quoi a répondu l’avocat de Cédric Jubillar  : « Écoutez, c’est encore une ‘non-information’. Cédric Jubillar a pu dire qu’il l’avait mis en mode avion, et après ‘je ne m’en souviens pas’. Il est interrogé sur ce point six mois après, pas le lendemain. Et puis, qu’est-ce que ça change ? » .

En attendant, l’enquête sur la disparition de Delphine poursuit son cours.

>>> A lire aussi : Cédric Jubillar : ses chiens abandonnés dans le sous-sol de sa maison ? Les tristes révélations

0