Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une collégienne victime d’un viol collectif par des hommes âgés d’une vingtaine d’années

Publié par Justine le 22 Nov 2021 à 18:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Fin octobre, 2 nouveaux suspects sont arrêtés dans l’affaire de viol collectif en date du 25 février 2020 sur une collégienne. Après des mois d’enquête, les forces de l’ordre ont déjà interpellé 7 personnes. Retour sur ce fait divers effrayant.

Collégienne victime de viols collectif

>>> À lire aussi : Un ancien footballeur filmé en train de violenter sa compagne… La police le rattrape

Une collégienne victime d’un viol collectif

Le 25 février 2020, une collégienne âgée de 15 ans sort du collège pour rentrer chez elle à Villiers-le-Bel dans le Val d’Oise. Malheureusement, sa vie bascule sur le chemin du retour quand un groupe de garçons lui volent son téléphone. Le seul moyen de le récupérer et de les suivre dans la cage d’escalier d’un immeuble. C’est à cet endroit qu’elle va subir un premier viol avant d’être surpris par un voisin. Mais le calvaire ne s’arrête pas là.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

La jeune fille est rapidement rattrapée par ses agresseurs et subit d’autres viols dans d’autres étages et dans une cave. Finalement, elle parvient à rentrer chez elle avant de porter plainte avec ses parents. Une source proche du dossier indique comment les agresseurs ont été retrouvés : « Les policiers y découvrent des empreintes génétiques et de la terre noire comme on en trouve dans les caves ». Par ailleurs, les témoignages des voisins et les images de vidéosurveillance ont permis d’identifier les agresseurs de la collégienne.

>>> À lire aussi : Une collégienne échappe à un enlèvement, son père maîtrise l’individu

7 hommes interpellés pour l’agression de la collégienne

Le 26 octobre dernier, 2 de ses agresseurs âgés de 20 ans, sont mis en examen pour « vol et viol en réunion », à cause de leur ADN. Interrogés, les deux hommes ne comprennent pas de quoi ils sont accusés. Une source proche de l’affaire affirme : « Ces jeunes hommes ne savent visiblement pas ce qu’est le consentement ».

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Ces deux nouvelles arrestations font suite à l’interpellation et à l’incarcération en mars 2020, de 5 autres suspects également âgés d’une vingtaine d’années. Ces derniers nient avoir violé la jeune femme et assurent avoir eu des rapports sexuels « consentis ». Après avoir identifié ces 5 agresseurs, la jeune fille a quitté la ville.

>>> À lire aussi : Ary Abittan accusé de viol : le déroulé de la soirée dévoilé par la victime