Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Affaire Delphine Jubillar : un véhicule suspect découvert sur les caméras de vidéosurveillance

Publié par FJ le 28 Juil 2021 à 16:04
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

L’histoire touche-t-elle à sa fin ? C’est ce que les proches de Delphine Jubillar espèrent. Et dans l’enquête, un nouvel élément vient d’être dévoilé par l’avocat de Cédric Jubillar dans les colonnes d’Actu Toulouse vendredi 23 juillet. Un véhicule suspect aurait été aperçu par les caméras de vidéosurveillance la nuit de la disparition.

Publicité
delphine jubillar voiture videosurveillance

>>> À lire aussi : « Je l’ai frappée et enterrée » : les SMS troublants de l’homme qui assure avoir tué Delphine Jubillar révélés

Delphine Jubillar, la fin du mystère ?

Depuis le 16 décembre 2020, le mystère reste entier concernant Delphine Jubillar. La jeune infirmière du Tarn de 33 ans a subitement disparu dans la nuit. Son mardi, Cédric a expliqué qu’elle était partie promener les chiens et qu’elle n’était jamais revenue, évoquant alors la piste d’une disparition volontaire.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Une disparition volontaire à laquelle ses proches ne croient évidemment pas. Et pour cause, elle n’aurait jamais laissé ses enfants. Les enquêteurs tentent donc de comprendre ce qui a pu se passer dans la nuit du 15 au 16 décembre, et pour cela, ils ne cessent d’interroger le mari.

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : cette femme qui a failli perturber toute l’enquête

Un véhicule suspect aperçu

Publicité

Le 18 juin dernier, Cédric Jubillar a été placé en mise en examen pour « homicide volontaire sur conjoint ». Une décision de la justice qui ne plaît pas à son avocat Me Jean-Baptiste Alary. Selon lui, le dossier de son client est trop « vide » pour qu’il soit placé en détention.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Dans un entretien accordé à Actu Toulouse, il a fait part de ses nombreux regrets, notamment le fait que certaines pistes n’aient pas été exploitées correctement, comme le véhicule suspect identifié sur les caméras de vidéosurveillance. « Une voiture a été aperçue dans la nuit à Cagnac : une 308 GTI noire qui passe à une telle vitesse devant la pharmacie qu’on n’arrive pas à identifier son immatriculation » explique-t-il. Avant d’ajouter : « Serait-ce si hallucinant, par exemple, d’imaginer un automobiliste qui ait paniqué après un accident ? Quelqu’un qui aurait roulé trop vite, l’aurait percutée et tuée, avant de la faire disparaître, et de passer devant la pharmacie ? » 

>>> À lire aussi : Delphine Jubillar : révélations sur l’homme qui a avoué son meurtre