Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

La dépeceuse du bois de Vincennes, qui avait tué et démembré un couple, remise en liberté

Publié par Gabrielle Nourry le 08 Mar 2023 à 17:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Condamnée à vingt ans de prison en 2012 pour avoir tué et démembré un couple, la dépeceuse du bois de Vincennes a été remise en liberté ce lundi 6 mars. Hui Zhang, une Chinoise de 41 ans, a été placée sous bracelet électronique.

À lire aussi : De retour en France, que va désormais faire Charles Sobhraj, alias le Serpent, le tueur en série remis en liberté ?

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Hui Zhang a tué et démembré un couple dont elle gardait le bébé

Détentrice d’un diplôme d’esthéticienne, Hui Zhang était également la nounou de plusieurs enfants. Elle gardait notamment, Lucas, un bébé de trois mois. Mais le 23 mai 2012, le nourrisson perd la vie durant son sommeil. Selon ses dires, elle contacte les parents à qui elle donne rendez-vous afin de leur annoncer le drame avec son compagnon.

À en croire son récit, les parents du bébé s’en seraient pris physiquement à la nounou et son compagnon. Hui Zhang se serait alors défendue avec une machette, tuant le couple. Deux jours après, la jeune femme démembre les deux corps. Dans la nuit du 26 au 27 mai, le couple enterre des morceaux des corps au bois de Vincennes.

Un procédé qui n’est pas sans rappeler le corps retrouvé dans le parc des Buttes-Chaumont. La nounou et son compagnon disparaissent ensuite en allant en Chine. Mais leur disparition n’échappe pas aux enquêteurs. Le couple rentre en France et avoue le double meurtre. Si son conjoint est acquitté, Hui Zhang est condamnée à 20 ans de prison.

depeceuse bois vincennes

À lire aussi : Une nounou tue un bébé de 6 mois : « Rose a réveillé le monstre qui est en moi »

Des experts alertent sur sa dangerosité

Celle qui est surnommée la « dépeceuse du bois de Vincennes » est sortie de prison ce lundi 6 mars grâce à des remises de peine. Elle a finalement effectué près de 11 ans de prison. Hui Zhang a été libérée sous bracelet électronique en raison de son comportement qualifié d’exemplaire.

Cette ressortissante chinoise de 41 ans a bénéficié de nombreuses autorisations de sortie durant sa détention. Elle a également suivi des études et obtenu un CAP en boulangerie. Des éléments qui laissent supposer que sa réinsertion ne devrait pas susciter d’inquiétude.

Abonnez vous à la Newsletter gratuite TDN

Pour autant, tous les avis n’étaient pas favorables à une remise en liberté conditionnelle de Hui Zhang. En 2022, le parquet avait fait appel de cette décision suite aux expertises psychologiques. La commission pluridisciplinaire estimait qu’il existait un « risque de récidive même faible ».

À lire aussi : Femme tuée aux Buttes-Chaumont : les détails sordides du meurtre dévoilés

0