Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Découverte glaçante dans le congélateur d’un couple à Besançon !

Publié par Salomee le 29 Juil 2020 à 15:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Via une enquête conjointe de la SPA et de la police, près d’une soixantaine de chats congelés ont été retrouvés dans la congélateur d’un couple de septuagénaires de Besançon. À côté, une bonne trentaine de chats vivent encore dans des conditions d’extrême insalubrité. Retour sur cette découverte macabre.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Maine Coon : découvrez ces chats magnifiques hors du commun

Une intervention exceptionnelle permet de mettre la main sur une soixantaine de chats congelés

La suite après cette vidéo

C’est grâce à la SPA que la maltraitance opérée par ce couple a été découverte. En effet, l’association a prévenu une première fois les autorités, qui ont réalisé une patrouille au début du mois de juillet. Malheureusement, le propriétaire a refusé de les laisser entrer. Ce mardi 28 juillet 2020, un huissier est venu procéder à l’examen des faits. La découverte est plus que macabre.

La suite après cette publicité

En arrivant sur les lieux, les policiers découvrent une maison totalement insalubre, le sol était recouvert « d’excréments animaux et humains, de centaines de sacs plastiques et de monticules d’ordures situés à l’extérieur » , explique Juliette Dupoux, commissaire de la sûreté départementale de Besançon.

Une découverte choque davantage les officiers : le couple détenait une soixantaine de chats congelés dans leur congélateur, tous soigneusement emballés avec un petit mot mortuaire. De plus, une trentaine de chats encore en vie siégeaient dans le jardin, dans des cages compartimentées, « dans des conditions d’hygiène catastrophiques, comme malheureusement le monsieur et sa femme » , raconte Sandra Majstorovic, la responsable des enquêtes de maltraitance à la SPA. Les chats présentaient pratiquement tous des signes de maladies comme la gale, le typhus etc..

L’explication du propriétaire et l’hospitalisation de sa femme

La suite après cette publicité

Lors de cette visite, le propriétaire de 77 ans n’a pas compris comment les policiers pouvaient l’accuser de maltraitance animale. Il se dévouerait corps et âme pour s’occuper de sa centaine de chats. Il explique que « comme il ne savait pas quoi faire des cadavres, il les a congelés » .

Selon la responsable des enquêtes de maltraitance, « ce monsieur est atteint du syndrome de Noé, une maladie psychiatrique qui se caractérise par l’accumulation d’animaux » , elle explique que « ces gens sont généralement dans le déni, ils pensent faire le bien alors que, du fait de l’accumulation, ils ne peuvent pas prendre soin de leurs animaux » et « ne veulent pas appeler à l’aide car pour eux, il n’y a aucun souci » .

Lors de cette visite, la femme du propriétaire a dû malheureusement être prise en charge par les pompiers au vu de son état de santé déplorable. À côté, la SPA a décidé de s’occuper des chats vivants, qui « ne sont pas stérilisés et prolifèrent » alors que leur état est catastrophique. L’association a donc fait appel aux dons pour récupérer un maximum de cages permettant de transbahuter ces chats malades.

La suite après cette publicité

À lire aussi : À la SPA, le chat qu’elle veut est déjà réservé… elle va faire l’impensable !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.