Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Il entend la voix de Vaimalama Chaves et commet l’irréparable : le nom de Miss France 2019 cité dans une sordide affaire de meurtre

Publié par Andrianaivo RAOELIJAONA le 28 Jan 2023 à 16:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dominique Lafond-Puyo affirme avoir entendu la voix de Vaimalama Chaves. Puis, l’individu a commis des meurtres de sang-froid.

Publicité

À lire aussi : Nordahl Lelandais impliqué dans une nouvelle disparition ? Un crâne retrouvé sème le doute

C’est un terrible fait divers qui secoue actuellement la France entière. Cette sordide affaire refait surface depuis le 20 janvier dernier, jour de l’ouverture du procès. Un certain Dominique Lafond-Puyo, âgé de 47 ans, se trouve au cœur de cette sombre histoire. Le 25 janvier 2019, il avait commis des crimes atroces dans le village de Salles-Adour, à quelques kilomètres au sud de Tarbes. L’individu avait en effet ôté la vie à ses parents, Édouard Lafond-Puyo (77 ans) et Danielle Fourcade (71 ans), ainsi qu’à leur chien. La voix de Vaimalama Chaves l’aurait guidée à commettre l’irréparable.

Une relation imaginaire avec Vaimalama Chaves le pousse au meurtre

Publicité

Près de trois ans après les faits, la cour d’appel de Pau va se charger de ce dossier. L’affaire fait grand bruit car, les enquêteurs ont eu droit à une version peu ordinaire du prévenu. En effet, ce dernier a donné une surprenante explication. On en sait un peu plus sur le déroulement du crime perpétré, le 25 janvier 2019. Selon ses propos surréalistes, il entretenait une relation imaginaire avec la Miss France 2019.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Avant de passer à l’acte, l’individu affirme avoir entendu la voix de Vaimalama Chaves. L’ancienne reine de beauté lui aurait dit : « Ça ne peut pas continuer comme ça, c’est eux ou nous, va tu*r tes parents ». Il a alors obéi à cet ordre. Puis, le quadragénaire s’était rendu chez un voisin. Ce dernier avait découvert les traces de sang sur lui mais ne se doutait de rien. Le suspect avait d’ailleurs expliqué s’être blessé.

Conduit à l’hôpital, Dominique Lafond-Puyo est devenu le premier suspect de l’enquête. La raison ? Les gendarmes avaient retrouvé les corps sans vie de ses parents à leur domicile. De quoi faire froid dans le dos.

Publicité
Le domicile familial
Le domicile familial – © Radio France – Damien Gozioso

À lire aussi : Une femme de 86 ans refuse un constat et écrase l’automobiliste et la tue

Souffre-t-il de troubles psychiatriques ?

Publicité

Au vu de son discours, beaucoup pourraient s’imaginer que Dominique Lafond-Puyo n’est pas sain d’esprit. La chambre d’instruction de la cour d’appel de Pau aura ainsi pour mission de déterminer si le meurtrier présumé est responsable pénalement. Si c’est le cas, il sera jugé et il va certainement écoper d’une peine d’emprisonnement. Cependant, l’individu pourrait souffrir de troubles psychiatriques.

Selon les informations rapportées par France Bleu, les spécialistes ont déjà remarqué une « absence d’émotion et un détachement affectif dans son discours ». Cette première observation pourrait donc le rendre irresponsable de ses actes. Le suspect pourrait donc être déclaré « incapable de plaider ». Dans ce cas-là, il sera placé en établissement psychiatrique. Le verdict sera rendu le 7 mars prochain. En attendant, il est hospitalisé au sein de l’Unité pour malades difficiles (Umd) d’Albi (Tarn).

À lire aussi : Affaire Lola : Nouveau rebondissement concernant la famille de Dahbia B

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN