Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Joggeuse disparue en Mayenne : le terrible aveux d’un pédopsychiatre

Publié par FJ le 13 Nov 2021 à 17:36
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Patrice Huerre, pédopsychiatre était invité ce vendredi 12 novembre 2021 au micro de Franceinfo. Il s’est confié sur l’affaire de la joggeuse disparue et a fait de terribles déclarations au sujet de son avenir.

joggeuse mayenne mensonge

>>> À lire aussi : Joggeuse disparue : pourquoi ses ravisseurs auraient-ils laissé autant d’indices ? Cette incohérence qui laisse perplexe

Un fait divers qui intrigue

C’est une affaire qui ne cesse de faire parler depuis plusieurs jours maintenant. Lundi 8 novembre 2021, une jeune adolescente de 17 ans disparaît en faisant son footing. Inquiet, son père décide de faire le chemin qu’elle aurait pu faire en courant et tombe sur ses écouteurs, sa montre GPS et son téléphone portable tâchés de sang.

Il appelle alors la gendarmerie et près de 200 gendarmes sont mobilisés afin de retrouver la trace de la jeune femme. Le lendemain, elle se présentait dans un kebab à quelques kilomètres de son domicile et explique qu’elle a réussi à s’échapper des mains de ses ravisseurs.

>>> À lire aussi : La joggeuse a inventé son enlèvement ? Ces 5 incohérences de la jeune Lisa qui sèment le doute chez les enquêteurs

« Des moments difficiles »

Mais au bout de quelques heures d’interrogatoires, les premiers doutes ont alerté les enquêteurs. En effet, son discours était truffé d’incohérence. Elle expliquait qu’elle n’avait pas eu les yeux bandés mais était incapable de décrire le physique de ses agresseurs.

Quelques heures après, elle avouait qu’elle avait menti et que tout cela était faux. La joggeuse aurait mis cela en place elle-même. Patrice Huerre, pédopsychiatre, était invité au micro de Franceinfo ce vendredi 12 novembre 2021 et a fait d’étonnantes déclarations au sujet de l’avenir de la jeune femme.

« Sa vie personnelle et familiale va être totalement modifiéeComment imaginer qu’on puisse rester dans les mêmes relations qu’auparavant avec ses copains, ses copines, son établissement scolaire, sa famille, après avoir mobilisé autant l’attention médiatique ? Une grosse culpabilité va survenir à présent. C’est pour ça qu’il faudra une aide importante pour ne pas que cette culpabilité devienne tellement envahissante qu’elle puisse lui causer préjudice » assure-t-il.

>>> À lire aussi : Affaire de la joggeuse: Cette camionnette mystérieuse qui intrigue les enquêteurs

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.