Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le corps d’une étudiante de 21 ans retrouvé sur un chantier, une semaine après sa disparition

Publié par Elodie GD le 29 Déc 2023 à 12:04

Le corps d’Anna, étudiante en médecine de 21 ans, a été retrouvé pendu sur un chantier de la ville de Brest. Ses proches avaient alerté la police après avoir constaté la disparition de la jeune femme. Selon eux, Anna, qu’ils jugeaient fragile, avaient de fortes de chances de suicider.

À lire aussi : Suicide en plein tournage : Cette candidate de Secret Story a tenté d’en finir

Un ouvrier découvre le corps

C’est un ouvrier qui a fait la macabre découverte, ce 28 décembre au matin. Le corps d’Anna se trouvait pendu dans un endroit difficile d’accès, au sous-sol d’un chantier du bâtiment de l’ancienne poste centrale. Ses collègues, présents sur place les jours précédents, assurent n’avoir rien remarqué. Pour cause, la configuration des lieux rendait compliquée la détection du corps.

La trouvaille de l’ouvrier a mis fin aux recherches acharnées des enquêteurs et de ses proches, qui avaient diffusé des avis de recherches dans la commune et sur les réseaux sociaux.

Dans ces derniers, ils donnaient une description physique de la jeune femme et alertaient sur sa fragilité psychologique. Ils décrivent en effet une jeune femme « avec des idées noires ».

Une jeune femme retrouvée pendue sur un chantier

À lire aussi : Suicide de Nicoletta : révélations chocs

La piste du suicide privilégiée

Selon les déclarations de ses proches, Anna, qui se trouvait en 4ᵉ année de médecine, a quitté le domicile de son compagnon sans téléphone ni affaires, ce samedi 23 décembre, aux alentours de 13 heures. Un élément qui les a aussitôt alertés. Immédiatement, sa meilleure amie prend les choses en main et tente de retrouver Anna. Sans succès.

Se basant sur les dires de ses proches, les enquêteurs privilégient la piste du suicide.

Une autopsie sera réalisée d’ici peu afin de déterminer les circonstances exactes du décès. Interrogé par le Télégramme, le procureur de Brest souligne une absence « d’éléments tangibles pour donner une orientation à l’enquête ». Il évoque une « disparition inquiétante ».

À lire aussi : Gérard Depardieu : suicide de sa première victime

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.