Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Le tueur en série « Le Serpent » sort du silence après sa libération

Publié par Gabrielle Nourry le 06 Fév 2023 à 15:28
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Responsable de plusieurs meurtres en Asie dans les années 1970, la libération de Charles Sobhraj, surnommé Le Serpent, en décembre 2022 avait fait beaucoup de bruit. Il a pris la parole pour la première fois dans les médias dans Sept à Huit ce dimanche 5 février.

Publicité

À lire aussi : De retour en France, que va désormais faire Charles Sobhraj, alias le Serpent, le tueur en série remis en liberté ?

Le Serpent révèle son mode opératoire

Charles Sobhraj a été surnommé Le Serpent pour sa capacité à endormir ses victimes, à échapper aux enquêteurs et à s’évader de prison. Désormais âgé de 78 ans, il a été condamné en 2004 au Népal pour le meurtre de deux touristes. Son histoire a d’ailleurs inspiré une série Netflix.

Publicité

Il a été libéré huit mois plus tôt et a été expulsé en décembre 2022 vers la France pour des raisons de santé. Voleur et braqueur devenu trafiquant, Charles Sobhraj a sévi dans les années 70 dans plusieurs pays d’Asie. « Je vendais des rubis, saphirs, émeraudes, c’était plutôt en gros » précise-t-il, durant son interview dans Sept à Huit.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Quel était son mode opératoire ? Le Serpent mettait en confiance des hommes d’affaires et des touristes occidentaux afin de les voler. « On boit quelque chose ensemble et je mets une drogue dans son verre bien dosée pour qu’il s’endorme seulement quand il atteint sa chambre et c’est là que je prends ses affaires » explique-t-il.

le serpent
Publicité

À lire aussi : Le saviez-vous : Pourquoi les tueurs en série fascinent-ils tant ?

Il assure ne pas être un tueur en série

Charles Sobhraj est parvenu à échapper aux forces de l’ordre grâce aux passeports de ses victimes. « Je voyageais toujours avec un faux passeport , à ce temps-là, changer les photos ça prenait vingt minutes » raconte-t-il.

Publicité

Mais celui qu’on surnomme Le Serpent est-il aussi un dangereux tueur en série ? « Je ne suis pas un meurtrier, je n’ai tué personne. (…) Je ne suis pas un tueur en série et je le prouverai » assure-t-il. Charles Sobhraj est mis en cause dans les meurtres d’au moins une dizaine de touristes occidentaux au Népal, en Inde et en Thaïlande.

Publicité

À l’époque où il sévissait, plusieurs autres victimes ont été retrouvées battues, étranglées et brûlées. Le Serpent évoque la possible implication de son homme de main qui n’a jamais été retrouvé.

À lire aussi : Ces femmes qui ont aimé des tueurs en série malgré leurs crimes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN