Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un policier père de deux enfants, met fin à ses jours

Publié par Justine le 17 Mai 2021 à 11:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce dimanche 16 mai, un policier a mis fin à ses jours avec son arme de service. Il travaillait au commissariat de Strasbourg et était père de deux enfants. Retour sur les faits et les solutions existantes pour les forces de l’ordre à bout de forces.

La suite après cette publicité
Policier se suicide

>>> À lire aussi : Drame : une femme poignarde un policier en pleine rue, la police la neutralise

Un policier se suicide à son domicile

La suite après cette vidéo

Le commissariat de Strasbourg est en deuil. Ce matin du dimanche 16 mai, un policier s’est suicidé avec son arme de service à son domicile. Il s’agit du douzième suicide de l’année dont le deuxième dans ce commissariat en juillet dernier. Au total, 28 policiers ont mis fin à leurs jours en 2020.

La suite après cette publicité

Il s’appelait Cédric, était marié à une policière, père de deux enfants et était âgé seulement d’une quarantaine d’années. Il faisait partie de la brigade spécialisée de terrain (BST). Poussées à bout, les forces de l’ordre ont des relations très difficiles avec les Français qui n’ont plus confiance en eux et n’hésitent pas à les attaquer.

>>> À lire aussi : « Tuez-le ! C’est un sale chien de flic ! » : Un policier violemment attaqué

La famille du policier soutenue dans cette épreuve

La suite après cette publicité

Suite à ce drame, ses collègues sous le choc, ont lancé une cagnotte en ligne pour aider la famille à payer les funérailles. Une cellule de soutien psychologique a également été mise en place puisque le policier était très apprécié.

Pour éviter ce type de drame, le ministère de l’Intérieur a mis en place une ligne d’écoute pour les policiers victimes d’agressions ou de menaces. Elle est joignable de 5 heures à 23 heures au numéro suivant : 0800 95 00 17. Il existe également une cellule de soutien psychologique dont les appels sont « anonymes, confidentiels et gratuits », dévoile Actu17. Disponible 24/24h, il suffit d’appeler le 0805 230 405.

>>> À lire aussi : Drame : une mère tue ses deux filles de 8 ans et 8 mois et se suicide

La suite après cette publicité