Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

La présence dans un Ehpad d’un bistrot redonne de la vigueur aux résidents

Publié par Celine Spectra le 09 Mai 2023 à 0:59
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Qui l’aurait cru ? Abbeville, dans la Somme, offre à ses résidents d’Ehpad une drôle d’initiative : un bistrot. Le jour, l’aide-soignant se transforme ainsi en barman. Le but de cet ajout unique est d’encourager les résidents à quitter leur chambre et à socialiser entre eux.

La suite après cette publicité

>> À lire aussi : « Voudriez-vous m’écrire pour Noël ? » : le message bouleversant des résidents d’un Ehpad

Un bistrot nait dans un lieu inattendu : un Ehpad !

Dans une maison de retraite à Abbeville, un bistrot s’est établi et répond au nom non-officiel de Chez Georges. Il sert de lieu de rassemblement pour les résidents, leurs familles et le personnel de l’établissement. L’association Hapy Amy a mis en place un projet réunissant près de 40 soignants travaillant dans l’EHPAD Georges Dumont. Ils offrent ainsi des services en plus de leurs fonctions traditionnelles.

La suite après cette publicité

Le but de Chez Georges est de combattre la solitude qui ronge souvent les personnes âgées en résidence. Les résidents sont ainsi ravis d’être installés, par exemple, autour d’une partie de cartes avec leurs tasses de café.

C’est super, au moins on n’est pas dans nos chambres !

La suite après cette publicité

Une visiteuse est également soulagée de pouvoir discuter avec son père dans un environnement plus chaleureux. Elle plaisante en disant que cela lui rappelle la camaraderie de la caserne des pompiers. Avec les dortoirs à l’étage et le bistrot au rez-de-chaussée.

>> À lire aussi : Elle met une caméra dans la chambre de sa mère en Ehpad et découvre l’horreur qu’elle subit (Vidéo)

La présence dans un Ehpad d'un bistrot redonne de la vigueur aux résidents

Pexels

Lutter contre l’isolement de nos aînés

La suite après cette publicité

Laurent Douchin, responsable du bien-être au L’Ehpad Georges Dumont, assure que le profit réside dans l’entretien des relations avec les autres. Comme il le confesse, cela permet aussi aux résidents de se retrouver en famille dans un cadre agréable. Ou parfois, leur donne tout simplement une raison de descendre.

Un lieu convivial pour tous. Avec un côté estaminet volontaire qui fait référence aux bistrots traditionnels du nord de la France.

La suite après cette publicité

Avant de devenir concrétisation, le projet a été subventionné par l’Union Européenne et le Fonds National de Solidarité Autonome, à hauteur de 110 000 euros.

>> À lire aussi : « Elle portait ses vêtements souillés par ses excréments » : Le fils d’une ancienne résidente d’Ehpad Orpea livre un témoignage glaçant

Source : France 3 Région