Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Elle est accusée de meurtre : Son historique Google la trahit

Publié par Gabrielle le 21 Juin 2021 à 5:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une femme est reconnue coupable de meurtre après qu’un tribunal a appris qu’elle avait fait des recherches en ligne pour commettre le crime. Les enquêteurs ont fait des découvertes surprenantes dans son historique…

recherche google tue son mari

>>> A lire aussi : Elle met en place un stratagème horrible pour tuer son amie

Elle fait passer le meurtre de son mari pour un suicide

Le 15 juin 2021, Natasha Darcy a été reconnue coupable du meurtre de son partenaire Mathew Dunbar en 2017. La femme a drogué son mari avec un mélange de sédatifs, puis l’a gazé dans son lit.

Son principal motif derrière le meurtre était d’hériter de la ferme de son mari estimé à 3,5 millions de dollars. Darcy avait déclaré à la police avoir retrouvé son partenaire en août 2017 avec un sac plastique sur la tête.

Mais après l’autopsie, les autorités ont découvert la présence de plusieurs médicaments dans le sang de l’homme. Les enquêteurs ont demandé à la femme de 46 ans pourquoi son mari se serait suicidé. Elle a affirmé que Mathew Dunbar avait des problèmes financiers, une orientation sexuelle floue. Ajoutant qu’il aurait des antécédents de dépression et qu’il serait malade.

Cependant lorsque les enquêteurs ont fouillé son téléphone et son ordinateur, ils sont tombés sur des recherches Google surprenantes.

La femme trahie par ses recherches Google

Parmi les recherches ils ont trouvé : « Comment commettre un meurtre » , « Dose mortelle d’oxycodone » , ou encore « La police peut-elle voir les sites que vous visitez sur votre mobile ? » .

Natasha Darcy a aussi recherché des informations sur les serpents venimeux, les champignons mortels, et le nombre de comprimés nécessaires pour provoquer la mort. Durant son procès, les procureurs ont expliqué qu’ils avaient des preuves que la femme avait préparé le suicide de son mari. Elle a glissé des indices auprès de ses proches pour que cela paraisse crédible. Ainsi, elle a parlé à plusieurs personnes de la supposée dépression de Mathew .

Natasha Darcy avait notamment donné 20 000 dollars à une amie pour qu’elle fasse un faux témoignage à la police, disant que son mari avait déjà tenté de se suicider.

L’accusée a plaidé non coupable et prétend être uniquement coupable d’avoir encouragé le suicide de son mari.

>>> A lire aussi : Il mime un suicide pour une vidéo TikTok et se tue vraiment d’une balle dans la tête

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail