Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Surnommé « Ben la Flèche », un dealer de cocaïne en tenue Deliveroo a été arrêté

Publié par Jessy le 11 Sep 2022 à 19:33

À Paris, un homme en tenue Deliveroo livrait de la cocaïne dans la capitale. Surnommé « Ben la flèche » , l’homme de 27 ans a été arrêté par les forces de l’ordre. La drogue reste un gros problème dans la capitale, surtout quand on voit les conséquences sur les consommateurs et les victimes, comme cette jeune femme de 21 ans qui s’est suicidée après avoir été droguée et violée par un camarade. L’homme avait 6kg de cocaïne dans son appartement parisien.

« Ben la flèche » : le livreur de cocaïne en tenue Deliveroo arrêté !

Les livreurs UberEat et Deliveroo sont nombreux dans les rues de Paris. S’ils font des kilomètres pour quelques euros, celui qu’on nomme « Ben la flèche » s’en sortait étonnement bien. Chaque soir, il traversait les rues de la capitale habillé en tenue Deliveroo. Mais ce qu’il transportait dans son sac n’était pas de la nourriture. Âgé de 27 ans, l’homme livrait finalement de la cocaïne. Si un policier a été traîné sur plusieurs mètres par une voiture après un refus d’obtempérer, « Ben la flèche » a été interpellé dans son appartement du 11ème arrondissement. C’est la fin des livraisons pour cet homme, placé en détention provisoire.

naturiste

(Photo by DENIS CHARLET / AFP)

6kg de cocaïne et 450 000 euros retrouvés dans son appartement

Selon les policiers, le jeune homme comptait pas moins de 150 clients dans la capitale. À son domicile, 6kg de cocaïne et 450 000 euros ont été retrouvés, comme le rapporte Le Parisien. Les forces de l’ordre suivaient « Ben la flèche » depuis le début de l’été. Et lors de ses livraisons, les enquêteurs ont rapidement remarqué que le jeune homme ne s’arrêtait jamais dans un restaurant. Et pourtant, il était toujours en livraison. Dès son arrestation, le faux livreur Deliveroo a avoué livrer de la cocaïne depuis avril 2021. Mais pour l’argent retrouvé chez lui, l’homme assure que ça ne lui appartient pas. Il devra répondre de ses actes devant un tribunal. Une réponse que les victimes des attaques au couteau n’auront pas la chance de connaître après la découverte du corps de l’un des suspects.

Source : Le Parisien

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.