Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Tristan, 21 ans, son opération au cerveau reportée pour la 3ème fois à cause du Covid… (vidéo)

Publié par Céline le 29 Déc 2021 à 16:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La 5e vague épidémique de Covid-19 a eu un impact non négligeable sur la santé des Français en ce qui concerne les hospitalisations programmées.

À Lyon, Tristan Raymond, âgé de 21 ans, est malheureusement atteint d’une tumeur au cerveau, et il est tout particulièrement visé. En effet, son opération a dû être repoussée pour la troisième fois depuis le début de la crise Covid :

Tristan, 21 ans, son opération au cerveau reportée pour la 3ᵉ fois cause Covid…

En Auvergne, comme dans plusieurs régions de France, le plan blanc a été déclenché. En effet, face à l’afflux massif de patients contaminés Covid-19, de multiples interventions médicales ont dû être repoussées.

Le 14 décembre dernier, Tristan Raymond devait se faire opérer. Trois jours avant, il reçoit un appel de l’hôpital lui annonçant qu’il n’y aurait finalement pas de créneaux. Il explique, en effet, qu’après son opération, il aura forcément besoin d’un lit en réanimation.

Mais malheureusement, avec la recrudescence actuelle des cas de Covid-19, les chambres en soins intensifs sont limitées.  » Dans ces cas-là, on est souvent en colère, mais en réalité, c’est plutôt une colère contre les événements que contre des gens », raconte le jeune homme.

>> A lire aussi : Des femmes ne parviennent pas à s’asseoir dans un avion après avoir subi une opération des fesses… (vidéo)

Tristan 21 ans son operation au cerveau reporte pour la 3me fois cause Covid video

>> A lire aussi : « Toutes ses opérations pour avoir un tel corps ???!!! » Maeva Ghennam en lingerie se fait clasher sur Instagram ! 

Une opération décalée de deux mois si la situation sanitaire s’arrange…

Désormais, le jeune Tristan Raymond devra patienter pour son opération jusqu’au 11 février. D’ici à ce temps-là, il va devoir enchaîner les IRM de contrôle.

Bien entendu, il avoue avoir toujours une légère crainte que sa santé se dégrade. Mais selon son neurochirurgien, il n’y a, a priori, pas plus de risques de repousser l’opération.

>> A lire aussi : Leur bébé naît sans oreilles : l’opération coûte 200 000 euros 

Source : BFMTV
0