Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une enseignante agresse sexuellement un élève de 12 ans et assure être enceinte de lui

Publié par FJ le 15 Oct 2023 à 10:32
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

C’est une histoire qui fait froid dans le dos et que l’on pourrait penser tout droit sortie d’un mauvais film. Mais non, il s’agit bel et bien de la réalité. Il y a quelques semaines, le 8 septembre 2023, Alissa McCommon, une enseignante de Covington était arrêtée car soupçonnée d’avoir violé un élève de 12 ans.

La suite après cette publicité

Selon les informations de RMC Crime, elle aurait, lors d’un appel qu’elle lui aurait passé fin septembre 2023, qu‘elle était enceinte de lui et qu’elle comptait bien garder le bébé.

enseignante enceinte enfant eleve 12 ans viol
© Facebook

>>> À lire aussi : Finistère : un professeur de danse mis en examen pour le viol de 9 mineurs

La suite après cette publicité

Une enseignante accusée de viol

L’histoire se déroule dans la petite ville de Covington, près du Tennessee aux États-Unis. Début septembre 2023, le 8 précisément, une enseignante a été arrêtée à son domicile. Il s’agit d’Alissa McCommon. En effet, depuis plusieurs mois, elle était soupçonnée par les enquêteurs d’agressions sexuelles et de viol sur certains de ses élèves.

Il faut dire que la professeure a un lourd passé judiciaire. La femme de 38 ans était déjà connue des services de police pour les mêmes faits, survenus quelques années plus tôt mais pour lesquels elle avait été libérée sous caution.

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Une prof viole son bébé de 6 mois et se filme avant de se rendre à la police

Elle serait enceinte d’un élève

Mais la situation vient de prendre une toute autre tournure. Toujours selon les informations dévoilées par RMC Crime ce lundi 9 octobre 2023, des conversations téléphoniques révèlent que l’enseignante serait enceinte d’un des enfants.

La suite après cette publicité

Ce sont les enquêteurs qui auraient entendu cela lors d’une conversation téléphonique. « Quand le bébé arrivera et qu’il te ressemblera, nous n’aurons plus à nous parler », lance-t-elle dans un premier temps dans un audio consulté lors de son procès. « Mon Dieu, s’il te plaît, dis-moi que tu ne vas rien dire. Je vais élever ce bébé. Je peux le faire. » Des analyses médicales sont aujourd’hui en cours pour tenter de découvrir si l’enseignante dit vrai ou faux. Une sombre histoire qui n’a pas livré tous ses secrets.