Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Victorine séquestrée ? Ces indices qui sèment le doute !

Publié par Romane TARDY le 14 Oct 2020 à 14:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plusieurs semaines, l’enquête sur la mort de la jeune Victorine avance petit à petit. Ce matin, un grand pas a été franchi puisqu’un suspect a été arrêté et aurait reconnu avoir tué la jeune fille, retrouvée morte dans un ruisseau à Villefontaine. Mais que s’est-il vraiment passé ?

A lire aussi : Mort de Victorine : qui sont les personnages principaux de l’enquête ?

Mort de Victorine : Bouleversement dans l’enquête

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le lundi 28 septembre, le corps sans vie de Victorine est retrouvé dans un ruisseau de Villefontaine, deux jours après sa disparition. Le rapport d’autopsie avait révélé que la jeune femme est morte par noyade avec l’intervention d’un tiers. Alors que les enquêteurs multiplient les recherches, ce mercredi matin l’enquête a pris un nouveau tournant. En effet, un père de famille de 25 ans a été arrêté et est suspecté. Même si son profil ne soit pas celui auquel on pouvait s’attendre, il aurait bien reconnu avoir tué la jeune femme. Le mobile reste à définir.

Meurtre et séquestration ?

Le suspect serait connu des services de police. Il a été emmené sur les lieux de la découverte du corps afin de confronter sa version des faits à ce qu’ont trouvé sur place les chercheurs. Selon le Parisien, le suspect aurait été aperçu sur les lieux du drame par une autre personne. Cet élément important pourrait venir renforcer la thèse de la séquestration. En effet, l’enquête est ouverte pour séquestration et meurtre. C’est bien pour ces deux motifs que le suspect serait en garde à vue. Toutefois, l’autopsie n’a pas permis d’établir l’heure du décès de la jeune femme.

Selon le Dauphiné Libéré, le jeune homme serait domicilié dans le quartier où réside la famille Dartois. Cette thèse du voisinage pourrait confirmer ce que disaient les habitants : le chemin emprunté par la jeune femme est peu connu sauf si on vit dans le coin.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

La police met en place une analyse ADN pour comparer celui du suspect à celui prélevé sur le corps de Victorine.

A lire aussi : Percuté par une voiture lors d’une intervention, ce policier est en danger de mort !