Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

« Je voulais juste me protéger » : Violée, battue, prostituée, Valérie Bacot, qui a tué son mari, explique son geste

Publié par Gabrielle le 21 Juin 2021 à 16:40
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le 13 mars 2016, Valérie Bacot, 35 ans tue Daniel Polette, 61 ans. Avec l’aide de ses deux enfants, elle enterre le corps de son mari dans un bois, elle est dénoncée et arrêtée en octobre 2017. Le procès de Valérie Bacot s’est ouvert ce lundi 21 juin devant la cour d’Assises de Saône-et-Loire à Chalon-sur-Saône.

Valérie Bacot

>>> A lire aussi : Drame : Une femme abattue à coups de marteau sous les yeux de son enfant

Valérie Bacot a tué son mari pour sortir « d’un enfer extrême »

Agée de 40 ans, Valérie Bacot est poursuivie pour assassinat après avoir tué Daniel Polette qui a été son beau-père puis son mari. Son procès s’est ouvert ce lundi et durera 5 jours. Elle encourt la prison à perpétuité.

Valérie Bacot tue son mari le 13 mars 2016 d’une balle de revolver tirée dans la nuque avant de cacher son corps, avec l’aide de ses deux fils aînés et du petit ami de sa fille. Dénoncée par la mère de ce dernier, les gendarmes retrouvent le corps de Daniel Polette en octobre 2017. La jeune femme est arrêtée et avoue son crime.

Le 3 octobre 2018, Valérie Bacot est mise en examen. Pour expliquer son geste, la mère de famille raconte une vie sous emprise. Daniel Polette était le compagnon de sa mère, et a commencé à abuser d’elle à partir de 12 ans. Daniel Polette sera condamné à deux ans de prison pour les faits d’agression sexuelle. Mais à sa sortie de prison, il s’installe avec Valérie, alors âgée de 17 ans. Ils auront 4 enfants ensemble.

 

Premier jour d’un long procès

Valérie Bacot raconte que son mari la prostituait depuis quatorze ans. Elle explique ce qui a déclenché son geste : une discussion entre sa fille et son mari la veille. Ce dernier aurait interrogé sa fille sur ses habitudes sexuelles. Valérie Bacot craint alors qu’il envisage de prostituer sa fille.

Le lendemain matin, la mère de famille tente de faire prendre des somnifères à son mari mais elle n’y parvient pas. Valérie Bacot glisse alors un pistolet dans son sac à main. Plusieurs détails qui pointe une préméditation selon la juge d’instruction.

A la suite d’une passe violente, son mari s’emporte, la jeune femme assise sur le siège arrière tire une fois en direction de son mari et le tue. La légitime défense ne peut être retenue car ce dernier conduisait et lui tournait le dos.

Lors de la première partie de son procès, Valérie Bacot a expliqué qu’elle n’avait pas l’intention de tuer son mari et explique : « je voulais juste me protéger » . La matinée a permis de revenir sur l’enfance et la vie conjugale de la mère de famille. L’audience a été suspendue une heure. Depuis 14h, les interrogations portent sur les événements d’après, le directeur d’enquête est notamment interrogé par l’avocat général.

>>> A lire aussi : Elle est accusée de meurtre : Son historique Google la trahit

Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail