Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Comment on est passé d’un kebab à 5€ à presque 10€ aujourd’hui ?

Publié par Corentin le 17 Mai 2024 à 10:58
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

De plus en plus apprécié, le kebab a connu depuis quelques années une hausse des prix fulgurantes. Seulement pourquoi une telle hausse ?

La suite après cette publicité
Image illustration pourquoi le kebab est devenu si cher ?

Un vendeur de kebab nettoie ses ustensiles dans la Seine Un vendeur de kebab filmé en train de nettoyer ses ustensiles dans la Seine (vidéo) Un vendeur de kebab filmé en train de nettoyer ses ustensiles dans la Seine (vidéo)

Le souvenir du kebab à 5€

La suite après cette publicité

C’est un des plats que beaucoup de Français adorent. Simple à préparer et à manger, souvent pas trop cher. Cependant, le souvenir du menu à 5€ tout compris est bien loin.

Maintenant, il faut généralement dépenser plus de 8, 9, 10€ pour en manger. Comment on en est arrivé à un prix qui a quasiment doublé ? Une hausse des coûts de production, mais peut-être aussi un changement d’image.

Aujourd’hui, le kebab est le troisième « snacking » préféré des Français d’après cette étude. Plus de monde veut dire aussi changer l’image fast-food pour un côté allant un peu plus vers quelque chose de plus gastronomique. Beaucoup d’établissements vendent plusieurs types de kebab avec plus ou moins de choses dedans.

La suite après cette publicité

Une plus classique : pain, viande, salade, tomate, oignons et sauce. Une autre recette a cependant surgi récemment : choux rouges, aubergines grillées, poivron… Des produits qui mettent le côté gras du kebab en peu de côté. Mais, ces produits sont un peu plus chers.

« Vu le prix d’envolée de la viande, de l’agneau, du poulet, le pain pita qui est de meilleure qualité d’année en année, on est passé d’un kebab moyen à 5 euros qui frôle aujourd’hui les 7, 8, voire 9 euros », précise Bernard Boutboul, président de la société de conseil Gira à BFMTV

La suite après cette publicité

Un ours a attaqué un homme et s'est retrouvé finalement dans la marmite. Défiguré par un ours, il le mange sous forme de tacos et de kebab pour se venger Défiguré par un ours, il le mange sous forme de tacos et de kebab pour se venger

Une vente à perte

Cette évolution des prix se ressent donc chez les restaurateurs : « Au début, c’était 6 euros le menu avec frites et boisson. Et, après, compte tenu que les prix ont fait qu’augmenter, on était à perte », explique-t-il à BFM Paris Île-de-France. « On a été obligé de faire des calculs et de voir à combien on était rentable », précise le gérant.

La suite après cette publicité

Après le bon côté, c’est que beaucoup de monde vient. Une habitude s’est créée le midi ou le soir quand on est en ville et qu’on veut manger quelque chose « sur place ou à emporter ». « Au lieu d’un bidon d’huile, on prend deux palettes d’un coup, donc forcement les prix sont réduits »

La suite après cette publicité

rachida dati (2) « Je vais transformer ton chien en kebab » : ce violent message de Rachida Dati à Gab […] « Je vais transformer ton chien en kebab » : ce violent message de Rachida Dati à Gabriel Attal