Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Food

Vivre plus longtemps en buvant du café, c’est possible !

Publié par Alicia Trotin le 02 Oct 2022 à 5:14
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Et si votre boisson fétiche du petit déjeuner pouvait augmenter votre durée de vie ? C’est une récente étude de chercheurs britanniques qui s’est penchée sur cette idée. Certes, le café jaunit les dents mais s’il est bu avec modération, il pourrait avoir un impact bénéfique sur votre quotidien.

Café servi

A lire aussi : Vous buvez du café le matin ? Vous avez raison, ça protège le cerveau !

Il y a quelque temps, une étude sur le nombre de Coffee shop en Europe avait démontré qu’en France, nous étions les troisièmes plus grands amateurs de ce genre d’établissements. Le plus étonnant, c’est que nous sommes derrière le Royaume-Uni. Le deuxième pays à consommer le plus dans les Coffee shop, s’est donc intéressé aux bienfaits du café. Cette boisson chaude, grande favorite des petits déjeuners, a-t-elle des secrets à nous révéler ?

Une vaste étude sur le café

Cette recherche scientifique a été effectuée sur près de 500 000 personnes. Tout d’abord, c’est un questionnaire sur leurs habitudes quotidiennes en matière de consommation de café qui a été mené. Les différentes sortes de café ont eux aussi eu une importance lors des examens. Puis, l’échantillon de personnes a été divisé en six catégories : ceux qui ne boivent pas de café, ceux qui boivent une tasse, deux ou trois, entre quatre et cinq, et plus de cinq. La majeure partie des sujets, soit 44% consommaient du café instantané. Les buveurs de café ont été comparés avec ceux qui n’en boivent pas. Ainsi, les scientifiques ont pu évaluer l’incidence des arythmies (les battements cardiaques irréguliers), des maladies cardiovasculaires, sous oublier le risque de décès.

L’étude a révélé que tous les types de café étaient liés à une réduction du nombre de décès, quelle qu’en soit la cause. Tous les types de café ont été associés à une réduction des maladies cardiovasculaires. Toutefois, le risque le plus faible a été observé avec deux ou trois tasses, par jour.

A lire aussi : 25 façons surprenantes de réutiliser votre marc de café

Un mode de vie sain en quelques tasses

L’étude a réussi à prouver que deux ou trois tasses de café par jour pouvaient indiquer un mode de vie sain. En effet, cela permettrait de réduire le risque de maladies cardiaques et rallongerait même l’espérance de vie. Cela va encore plus loin, en fonction de votre café, qu’il soit en grains, moulu, voire décaféiné les degrés de bénéfice évolueraient. Le professeur Peter Kistler, travaillant à l’Institut de recherche sur le diabète et le cœur de Baker, en Australie, s’est intéressé à l’impact de ces variétés.

« Dans cette vaste étude par observation, le café instantané et décaféiné était associé à une réduction équivalente de l’incidence des maladies cardiovasculaires et des décès attribuables à des maladies cardiovasculaires ou à toute cause. La caféine est le composant le plus connu du café, mais la boisson contient plus de 100 composants biologiquement actifs. Il est probable que les composés non apparentés étaient responsables des relations positives observées entre la consommation de café, les maladies cardiovasculaires et la survie » .

Ces constatations ont amené les chercheurs à penser qu’il ne fallait pas décourager les consommateurs de café à boire plusieurs variétés. Au contraire, elles peuvent avoir des effets positifs et sains sur le corps humain.

Le risque pour ceux qui n’en boivent pas

Ceux qui ne consomment pas de café ont été comparés avec les personnes qui en boivent régulièrement, d’une sorte en particulier. L’étude a permis d’observer une réduction de 6 %, 20 % et 9 % de la probabilité de maladie cardiovasculaire en fonction du type de café : décaféiné, moulu ou instantané. Comme cela pouvait être prévisible, les accros du café, ceux qui en boivent davantage ne réduisent pas le risque de maladie cardiovasculaire. S’ils boivent quatre ou plus de cinq tasses quotidiennes, ils sont moins susceptibles de profiter des avantages que ceux qui se contentent de deux ou trois tasses de café.

Les chercheurs ont constaté que des maladies cardiovasculaires ont été diagnostiquées chez un peu plus de 9% des personnes étudiées pendant le suivi. Et au total, 6% seraient décédées au cours d’une période de suivi de plus de 12 ans.

A lire aussi : Sexo : Boire du café peut être très utile

0