Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Insolite

Mise en scène de Jean Lassalle : Tous les votes de sa commune annulés

Publié par Gabrielle Nourry le 28 Avr 2022 à 12:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Dimanche 24 avril, lors du second tour de l’élection présidentielle, Jean Lassalle avait mis en scène son abstention. Un geste qui n’est pas resté impuni. Le Conseil constitutionnel a finalement décidé d’annuler l’ensemble des votes exprimés dans la commune de Lourdios-Ichère, dans les Pyrénées-Atlantiques.

Jean Lassalle

Le Conseil Constitutionnel invalide les votes dans la commune de Jean Lassalle

Lors du second tour de l’élection présidentielle, Jean Lassalle a été filmé devant l’urne. La vidéo a rapidement fait le buzz puisque le candidat a glissé son bulletin de vote dans sa poche et est reparti avec son enveloppe. Il avait alors affirmé que « le vote blanc n’est plus à la hauteur » .

Mais les Sages, les membres du Conseil constitutionnel, ont pris une lourde décision ce mercredi 27 avril. Selon ceux qui sont chargés de veiller à la régularité des élections nationales, le comportement de Jean Lassalle enfreint le code électoral.

Son geste a « été de nature à altérer la sincérité du scrutin de cette commune » . Le comportement de Jean Lassalle, qui est connu dans la commune, puisqu’il y a été maire, aurait pu influencer le vote des électeurs. Le Conseil constitutionnel a décidé d’annuler les 90 suffrages exprimés à Lourdios-Ichère.

L’élu se dit prêt à payer les conséquences de son geste

Face à cette décision, Jean Lassalle est finalement sorti du silence. L’élu a écrit une longue lettre au Conseil constitutionnel, qu’il a postée sur Twitter. « J’ai la seule et totale responsabilité de l’acte que j’ai posé (…) l’un des plus importants de ma vie » , a écrit celui qui s’estimait considéré comme un candidat de m*rde.

Jean Lassalle conteste la décision prise, indiquant qu’aucune caméra de la presse ni aucun électeur n’était présent lors de son geste. Le député demande au président du Conseil constitutionnel d’annuler la sanction à l’encontre de la commune. L’élu se dit prêt à aller en prison et à payer une amende comme la loi le prévoit.

« Je demande pardon au bureau présent, à l’ensemble des citoyens de la commune de Lourdios-Ichère, pour le grand déshonneur qu’ils ont eu à essuyer, à cause de moi, depuis que la commune existe » , écrit Jean Lassalle qui promet de s’excuser auprès de chaque habitant de Lourdios-Ichère.

0