Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Le saviez-vous ?

Le saviez-vous : Pourquoi pensait-on que le tabac sauvait des vies ?

Publié par Gabrielle Nourry le 15 Nov 2022 à 14:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Qui ne s’est jamais posé une question à laquelle il n’a pas trouvé de réponse ? Nous sommes là pour vous éclairer sur des sujets en tous genres. Chaque jour, le TDN vous propose une nouvelle connaissance insolite que vous ignoriez sûrement. Des anecdotes dont vous pourrez vous vanter lors de votre prochain repas en famille ou d’une soirée entre amis. L’idéal pour impressionner votre entourage !

La suite après cette publicité

Après s’être demandé quand a été inventé le café gourmand, on s’intéresse aujourd’hui à la vision du tabac. À votre avis, pourquoi pensait-on, à une époque, que fumer des cigarettes pouvait sauver des vies ?

tabac

À lire aussi : Le saviez-vous : Quand et comment est apparu l’alcool ?

La suite après cette publicité

Le tabac est importé comme une plante médicinale

La suite après cette vidéo

Vous le savez sans doute, le mois de novembre est le mois sans tabac. Mais le tabac n’a pas toujours été considéré comme nocif pour la santé, au contraire ! Revenons sur l’origine de cette plante et sur ses prétendus bienfaits. Lorsque Christophe Colomb découvre l’Amérique, il remarque que les Indiens fument une plante roulée qu’ils nomment « tabacos ».

Selon eux, cette plante enlèverait la fatigue. Séduit par cette découverte, Christophe Colomb décidé de l’importer en Europe comme plante médicinale. Le tabac arrive ainsi en France en 1951 grâce à l’ambassadeur français au Portugal, Jean Nicot, dont le nom a donné la nicotine. Il envoie cette plante à la reine Catherine de Médicis. Selon lui, le tabac râpé serait un excellent remède pour ses migraines. La reine cultive alors cette plante en Bretagne que l’on baptise la Catherinaire.

La suite après cette publicité

Plus les années passent et plus les mérites du tabac sont vantés. À la fin du XVIIe siècle, il est même considéré comme un remède à l’asthme ainsi qu’à toutes les douleurs. Le tabac soignerait même les cancers. Cette plante est donc fumée sans modération. À l’époque, le terme tabagie existait déjà, mais il ne désignait pas une dépendance au tabac. On utilisait ce mot pour les réunions entre nobles qui fument la pipe tout en parlant affaires.

À lire aussi : Cigarettes : Ces pays où les paquets sont les plus chers

Un remède miracle jusqu’au milieu du XIXe siècle

La suite après cette publicité

Les bienfaits du tabac ne s’arrêtent pas là. En 1745, le médecin anglais Richard Mead affirme que le tabac peut sauver de la noyade. Alors qu’une femme vient de se noyer, le médecin lui glisse une longue pipe dans les fesses et souffle du tabac à l’intérieur. Il est persuadé que la chaleur de la fumée va permettre la reprise de la respiration. Miracle, ça fonctionne ! En revanche, on ne veut pas savoir comment Richard Mead en est arrivé à cette technique…

La suite après cette publicité

À la suite de ce sauvetage, le lavement au tabac va se généraliser dans toute l’Europe. Au bord de la Seine à Paris, des boîtes de secours avec des kits de fumigation de tabac seront même mises à disposition. Cette pratique va être utilisée jusqu’au milieu du XIXe siècle. Les premières observations de médecins sur les méfaits du tabac remontent au XVIIe siècle. La nicotine sera identifiée comme un composant du tabac au début du XIXe siècle. Mais la toxicité du tabac ne sera vraiment prouvée que dans les années 1950.

RETROUVEZ D’AUTRES SAVOIRS INSOLITES ICI

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.